Download in HD

La Ronde de nuit

Film de Peter Greenaway Biopic, drame et historique 2 h 14 min 27 février 2008

1654, Amsterdam. Rembrandt se réveille en sursaut : il vient de rêver qu'il est aveugle. Ce cauchemar le replonge 12 ans en arrière, en 1642.

Je ne trouve pas de titre capable d'exprimer mon sentiment une fois ce film achevé. Déjà je suis resté bouche bée, sur le derrière durant la totalité du générique, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps, et ensuite j'ai enfin compris le génie de Greenaway et le sentiment que l'on peut ressentir face a une peinture, ou une œuvre d'art en général.

C'est un film magistral, en tout point merveilleux, sublime, prenant et de bout en bout intéressant et accessoirement, comme Greenaway en a l'habitude, plus ou moins barré (et je pèse bien tout mes mots)

L'expérience visuel, émotionnel, cinématographique la plus intense que j'ai vécu depuis que je suis cinéphile. (avec Paris, Texas).

Un film qui ne plait et ne plaira pas a tout le monde, il est clair que Greenaway met en place des films complexe, susceptible de perdre le spectateur, de l'ennuyer etc... Si vous êtes hérmetique a Greenaway, ne tenter pas l'expérience, c'est du Greenaway tout cracher, mais la plus belle œuvre de celui ci.

Le film passe tour a tour du film, au théâtre, a la peinture. Chaque scène en extérieur est sublime, comme rarement dans le cinéma, chaque scène en intérieur similaire a une pièce de théâtre, Greenaway a un sens unique du plan théâtrale, respire une beauté rare et est très joliment éclairé.

Les acteurs sont, quand à eux géniaux, surtout Martin Freeman que l'on connait presque tous pour ses rôles mineurs comme dans Ali G et qui ici explose littéralement en incarnant Rembrandt, son meilleur rôle, et surement l'une des meilleurs prestation que j'ai vu. Le reste des acteurs n'en est pour autant pas effacer par Freeman, chaque acteur joue très très bien, a commencer par les différentes femmes qui vont ce succéder dans la couche de Rembrandt, et dont une partie du film tourne autour, Greenaway est un excellent directeur d'acteur.

C'est un film cru, qui ne fait pas dans la dentelle, et qui expose les derniers moments de gloire d'un peintre qui ensuite tombera dans l'oublie.

Pour finir, pour ne pas trop en dire et cacher le plaisir des gens qui se lanceraient dans ce film, je tiens juste a dire que La ronde de nuit est une expérience artistique sublime, et un film magistrale et hors norme. A voir, merci a Greenaway.

streaming film complet