Download in HD

Merlin l'Enchanteur

Long-métrage d'animation de Wolfgang Reitherman Fantasy et animation 1 h 19 min 25 décembre 1963

Au cours d'une partie de chasse avec Kay, Arthur échoue dans la cabane de Merlin l'enchanteur. Le mage décide d'entreprendre son éducation.

Notre grand Merlin et son tout aussi grand compagnon Archimède se chargent de l'éducation d'un jeune garçon frêle et fragile en apparence, mais pas seulement. En effet un fort manque de confiance est visible et un écrasement face à son père adoptif l'est tout aussi, il est temps de prendre ce Moustique en main et de lui permettre son ascension sociale grâce à : TADAM : l'éducation, -soit dit en passant, peut-être seulement en apparence, puisque Merlin connait l'avenir de son Moustique. Alors il est peut être plus correct de parler d'enseignement de la sagesse, non?-. Bref, pour ce, (SPOILERS?! Mais bon, beaucoup d'entre vous l'ont certainement vu, et ceux qui ne l'ont pas encore fait, ben je vous le conseille, mieux vaut tard que jamais) il le fera évoluer dans la peau d'un poisson, d'un écureuil ou même d'un oiseau, histoire de lui inculquer certaines valeurs, et de lui faire réaliser certaines vérités. (Moi aussi je veux voler Merlin)

L'innocence et la pureté du cœur d'Arthur, lui permettent de retirer de l'enclume l'épée magique, celle du roi. Fin miraculeuse pour notre petit homme, ce qui rend les morales de ce film on ne peut plus magnifiques; un roi peut être tapis au cœur de n'importe qui et il ne faut pas se fier aux apparences. Tout au long de ce dessin animé il est également important de noter le pathétique de Kay et d'Hector qui renforce encore une fois la moralité de ce film, et qui nous fait affectionner d'autant plus le héros.

L'histoire admirable n'est pas le seul atout de Merlin l'enchanteur. En effet les détails et la beauté des images lors de certaines scènes s'ajoutent à ce magnifique scénario. Je retiendrai tout particulièrement celle où l'on voit la femelle écureuil triste, seule en haut d'une branche et celle où Arthur retire l'épée de l'enclume.

Parler de Disney sans évoquer les chansons serait une erreur, cependant je ne vais pas m'étendre sur ce sujet, car pour moi les chansons de ce D.A ne sont pas les meilleures du phénomène Disney, loin de là. Elles restent plaisantes mais ne représentent rien à mes yeux. Mais bon elles ne sont pas primordiales quant à l'avancé de ce film, donc rien de bien grave -rien qui pourrait me conduire à baisser ma note-.

En bref ; un dessin animé admirable qui à mes yeux ne vieillira pas. Quel plaisir de l'avoir revu il y a peu de temps. Avoir du recul sur les choses rend ce dessin animé plus plaisant peut être que lorsqu'on le voit enfant, je me souviens petite pour moi il ne 'payait pas de mine'. Je tiens cependant à préciser que je pars tout de même du principe que les Disney (et notamment les classiques) valent mille fois mieux que certains dessins animés daubesques ou certaines séries de nos jours, ayant seulement pour but ( on pourrait croire) d'abrutir inutilement les enfants! Donc même si certains ne nous paraissent pas extraordinaires pour les petits, on se doit tout de même de leur faire regarder, quitte à les attacher au fauteuil pour les plus réticents et pour les plus grand fans d'Hannah Montana et tout autres délicieuses séries haha.

Ah oui, j'oubliais : mention spéciale pour le rire d'Archimède!

streaming film complet