Download in HD

Scarecrow (L'Épouvantail)

Film de Emmanuel Itier Épouvante-Horreur 1 h 26 min 30 décembre 2002

Lorsque je suis tombé sur ce film dans un magasin d'occasions, j'étais assez curieux... L'ensemble avait l'air pas trop mal, bien qu'un peu convenu, et il n'y que très très peu de film d'horreur qui utilise comme principal ennemi un épouvantail. Comme le DVD ne coutait pas cher, je me suis dis : "Allons-y". Bilan : ce n'est finalement pas un vrai film d'horreur... c'est plutôt un sympathique film de slasher !

SCENARIO: Dans un petit village paumé en pleine campagne, Lester, un jeune adolescent solitaire, est martyrisé à longueur de journée par son entourage. Que se soient les autres jeunes, les profs ou même son patron, tous lui font vivre quotidiennement un véritable enfer à cause de sa différence. Un soir, alors qu'il laisse jaillir ses émotions à l'encontre de l'amant de sa mère, ce dernier (ivre-mort) le poursuis dans le champ de blé et le tue au pieds d'un épouvantail. Quelques temps après Lester est de retour sous les traits de cette créature de paille, armé de ses faucilles et de sa haine : l'heure de la revanche a sonné !!! Je trouve que ce scénario est de bonne facture. C'est une histoire simple mais suffisamment développée pour éveiller notre intérêt. L'intégralité du film est en fait un récit raconté par des ados pour se faire peur, ce qui est une idée absolument géniale ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en partant de ce principe on peut justifier et excuser quasiment toutes les facilités scénaristiques et autres bizarreries que le film nous propose. Ainsi le réalisateur peut, en toute impunité, laisser libre-cours à ses fantaisies. La première partie de l'histoire se concentre sur la vie de Lester, sur ce qu'il traverse et sur ce qui le poussera à pêter un cable. Là encore c'est un bon point puisque cela permet un meilleur développement de personnage (mais ça j'y reviendrai plus tard). Du coup toute la partie "slasher" qui vient après n'est qu'un immense défouloir où on prend plaisir à voir tout ces c*nnards crever ! Le seul reproche que je retire de tout cela vient du manque de créativité et de fun des différents meurtres : ce n'est pas assez poussé ! Il n'y a que une ou deux punch-lines qui font mouches et trop peu de folie dans la façon de tuer de l'Epouvantail...

VISUEL: C'est plutôt propre : la luminosité est impeccable, les décors sont soignés et le paysage global est assez charmant. Un petit problème est cependant à noter : TOUT dans l'aspect visuel fait penser à un film des années 90... pour un film sorti en 2002 ça la fout un mauvaise quand même... Le costume de l'épouvantail est magnifique. Le côté simpliste de sa tenue permet de ne pas avoir à trop dépensé de ce côté là, tandis son masque est absolument parfait : suffisamment monstrueux pour faire peur et suffisamment humain pour y lire des émotions ! Le sang et autres effets de maquillage sont convaincants et bien faits.

ACTEURS: Lester est à la fois le monstre et le personnage principal. Pour ce dernier aspect, il est important de noter qu'il est très facile de se sentir proche et triste pour se pauvre gars dont la seule faute est d'être plus simplet que d'autres. Par conséquent son interprète fait un excellent travail. Pour le côté monstre, c'est tout autant réussi. Certains pourraient me dire qu'il est complètement ridicule à tout le temps faire des saltos et à tout le temps jouer les badass... mais ceux là oublieraient une chose essentielle : ce mec a vécu toute son existence oppressé et humilié ! Moi aussi (si je m'étais réincarné dans le corps d'un monstre) je ferais le foufou arrogant à sa place ! Les autres acteurs sont plutôt corrects. Aucun d'entre eux n'est exceptionnel, mais ils jouent assez bien pour qu'on souhaite qu'ils meurent dans d'atroces souffrances. Car tout les personnages secondaires (hormis une ou deux exceptions) sont de vrais trous du c*l qui passent leur temps à malmener sans raison ce pauvre Lester !

DEFAUTS ? : - Il manque une ambiance angoissante pour faire de ce film un objet à part dans le monde des slashers. - Même si l'excuse "c'est une histoire" permet de passer outre certains éléments étranges du film, attendez-vous quand même à quelques instants WFT.

A un moment donné, Lester (en épouvantail) s'apprète à tuer sa mère qui ne l'a jamais aidé dans ses moments les plus difficiles mais se rétracte au dernier instant... comme si le "bon" Lester en lui refuser de perdre définitivement son humanité. C'est très bien mais alors pourquoi ne pas avoir utilisé cela lorsqu'il se retrouve confronté à Judy (la seule fille qui avait de la sympathie pour lui) ?!? C'est vraiment une occasion manquée là... streaming film complet