Download in HD

Le Bal de la famille Anjo

Film de Kôzaburô Yoshimura Drame 1 h 29 min 27 septembre 1947

La veille de la vente de sa propriété, une grande famille aristocratique organise un bal dans lequel maîtres et serviteurs, désormais égaux, se trouvent tous réunis. Le châtelain, ruiné, essaie de se suicider mais il est sauvé par sa fille qui lui redonne le goût de la vie...

Setsuko Hara n'était pas la plus belle des actrices japonaises, mais, par contre, elle était sans conteste celle qui dégageait le plus de charme. Son regard pétillant et son sourire rayonnant feraient fondre un cube de glace en plein hiver à Iakoutsk. Elle suffit qu'elle apparaisse pour que tout soit illuminé.

On ajoute une histoire intelligemment et subtilement écrite, nous présentant la fin d'un monde et l'annonce d'un autre, à travers le dernier baroud d'honneur (évidemment le fameux bal du titre !) d'une famille aristocratique complètement ruinée par la Seconde Guerre mondiale et la fin du kazoku.

On suit, captivé, les diverses réactions chez ces nobles, le père désespéré, qui voit tout en noir, le fils, qui cache sa tristesse sous des tonnes de cynisme et d'indifférence, la fille aînée, qui ne veut pas accepter la situation, et la cadette, qui est résolument tournée vers l'avenir et veut le voir absolument comme une heureuse renaissance.

La réalisation, quant à elle, est aux petits oignons. Elle met bien en avant chacun des personnages, principaux ou secondaires. Chacune des intrigues s'entrecroisant est menée avec une clarté parfaite ; je précise qu'il n'y en a aucune qui soit moins intéressante que les autres. Autrement, j'ai parlé longuement et amoureusement de Setsuko Hara au début de cette critique, mais le reste de la distribution est lui aussi magistral, tous les acteurs assurent un max, un sans-faute.

Bref, Le Bal de la famille Anjo est incontestablement du très bel ouvrage, une perle du cinéma nippon.

streaming film complet