Download in HD

L'Arène

Film de Josh C. Waller Action et Épouvante-horreur 1 h 27 min 16 janvier 2014

Si elles veulent rester en vie, deux jeunes femmes doivent se battre l'une contre l'autre, et jusqu'à ce que mort s'ensuive...

Amis du Boulevard de la Mort de Quentin Tarantino, Raze vous appelle ! Pourquoi ? Parce que c’est de l’exploitation grindhouse pure et dure et qu’en plus le casting reprend le gros de celui du film sus-nommé; Zoë Bell, Tracie Thoms, Rosario Dawson, rien que ça ! Ajoutons à cela le succulent Doug Jones (Hellboy), Sherilyn Fenn (Twin Peaks) et enfin la belle inconnue de Star Trek: Renegades, Adrienne Wilkinson. Vous l’aurez vite deviné, Zoë Bell est la star de la bobine, dans laquelle elle interprète Sabrina, une jeune femme s’étant réveillée dans une cellule et devant quotidiennement affronter d’autres femmes kidnappées comme elle. Motivation évidente, un de leurs proches est lui aussi retenu en otage, et si elles refusent de se battre c’est l’exécution sommaire. Les enjeux sont donc énormes, et même si la plupart se montrent réticentes au début, la suite vire pour ainsi dire à une succession de coups qui font mal, et comme les matchs sont évidemment à mort, les crânes brisés sous le choc des poings sont légion, les amateurs seront donc aux anges avec ce Raze qui n’hésite pas à faire passer les affrontements de Fight Club pour de simples pugilats. Les aficionados d’arts martiaux en auront aussi pour leur argent car la plupart des combattantes ont été choisies en fonction de caractéristiques physiques bien particulières; jiu-jitsu brésilien, boxe thai, que des trucs dont on raffole ! Le travail de mise en scène a d’ailleurs particulièrement été soigné, car bien que les combats se passent dans un puis nous n’avons pas l’impression d’avoir le dos au mur ou d’être à quelques centimètres des protagonistes, l’action est donc parfaitement lisible et quant au découpage il suit parfaitement les chorégraphies imaginées par Sam Hargrave (Warrior, Avengers, Captain America: Le soldat de l’hiver…). Ajoutons également à cela un travail sonore grandiose avec des bruits d’os et de chaire semblant plus vrais que nature. On appréciera aussi la bande-originale composée par Frank Riggio, étrangement calme et ayant l’air d’être sortie d’un giallo, donnant un côté délicieusement lugubre à l’ensemble. raze-movie-2013-SubmissionVous allez croire que Raze est parfait, mais hélas non. Si on laisse de côté l’aspect action qui est totalement réussi on se retrouve devant un produit extrêmement pauvre en écriture et qui ne sait jamais vraiment trop où aller. Josh C. Waller essaie entre les combats de développer ses personnages mais il les survole sans chercher à les creuser, ce qui enlève tout le côté dramatique des enjeux et empêche le spectateur de vraiment s’attacher à un protagoniste autre que celui principal. Même le personnage de Sabrina n’a rien de très original, il ressemble à une copie de The Bride de Kill Bill, et lorsqu’on sait que Zoë Bell était la doublure d’Uma Thurman dans le métrage de Tarantino la parenté semble plus qu’évidente. Pire, alors que le tempo global fonctionnait sans anicroches tout se vautre lors du final qui est honteusement ridicule par rapport à ce que l’on pouvait attendre. Reste l’épilogue qui laisse sur une note d’interrogation plutôt positive. Sabrina a abandonné sa fille alors bébé, et qu’y a-t’il de plus abominable pour une femme que de devoir faire cela lorsque l’on n’a pas d’autre choix ? Sabrina vit ce qu’il y a de pire, risquer d’abandonner son enfant une seconde fois, d’où sa détermination inébranlable, détermination interprétée avec un cruel réalisme par la fabuleuse Zoë Bell. Hautement recommandé pour son action menée tambour battant, Raze reste un produit grindhouse alors qu’il aurait pu s’élever un peu plus haut si les thèmes abordés avaient été un peu plus creusés. Un bon moment de détente 100% féminin qui fait passer Fight Club pour un film tout public, que demander de plus ?

streaming film complet