Download in HD

2 Days in Paris

Film de Julie Delpy Comédie dramatique et romance 1 h 36 min 11 juillet 2007

Marion et Jack tentent de retrouver l'amour en visitant Paris. Mais Jack aura la vie difficile, il devra faire face à ses parents ainsi que ces ex-copains.

Julie Delpy est une comédienne réalisatrice que l'on peut un peu comparer à Maïwenn dans le sens où toutes deux font un cinéma sincère, parfois maladroit mais toujours personnel. De plus, elles ont toutes les deux un jeu de comédienne qui laisse un peu à désirer. Sauf qu'heureusement, Julie Delpy joue beaucoup mieux en anglais et 2 Days In Paris comporte beaucoup plus de scènes en anglais qu'en français.

L'histoire est simple. Un couple (elle Française, lui Américain) rentre de Venise où il a passé une semaine en amoureux. Avant de retourner à New York où ils vivent, ils passent par Paris pour faire un petit coucou aux parents de la jeune femme. Ils vont alors devoir se confronter à tout un tas d'obstacles ébranlant leur relation (parents bizarres, ex-copains imposants, problème de traduction...).

Le tout ne fonctionne pas trop mal, enchaînant des petites scènes à la fois sympathiques et drôles, même s'il faut apprécier l'humour de Delpy. Morceau choisi : " "Un enfant c'est comme un rat, toujours plein de maladies." C'est ce que Jack m'a dit la première fois que l'on s'est rencontrés, j'ai tout de suite été séduite." Tout n'est pas transcendant et certaines scènes sont parfois un peu lourdes (notamment avec les différents chauffeurs de taxi) et trahissent une certaine facilité (naïveté ?) de la part de la réalisatrice. Cela manque donc de subtilité mais le rythme permet de se laisser entraîner dans l'histoire sans vraiment s'en rendre compte. Et les personnages principaux n'évoluent pas sur le registre de la facilité, leur relation n'est pas une ligne droite mais se tranforme au fil du film, ce qui tend vers plus de réalisme.

Enfin, on sent l'influence de Before-Sunrise sur Julie Delpy, ce qui n'est pas pour me déplaire (conversations à bâton rompu dans les rues de Paris par exemple, entre questionnements existentiels et remises en cause de trucs idiots). Au final, et malgré ses défauts, le film séduit par sa fraîcheur et son humour décalé. Et on appréciera le petit coucou de Daniel Brühl (vu dans Good Bye Lenin entre autres).

Maintenant y'a plus qu'à voir 2 Days In New-York !

streaming film complet