Download in HD

Babylon 5 : The Lost Tales

Film de J. Michael Straczynski Science-fiction 1 h 12 min 31 juillet 2007

Honnêtement, j'ai trop kiffé ! Babylon 5 ne brille pas par ses téléfilms. Les seuls qui soient vraiment corrects sont à mon sens Premier Contact Vorlon et L'Appel aux Armes, mais c'est surtout parce qu'ils font office de pilotes pour B5 et pour Crusade. Les autres sont des épisodes trop longs et très moyens. ... Mais pas the Lost Tales ! En réalité, contrairement à ce que l'on peut croire en parcourant les sites de torrent, Lost Tales n'est pas un film, mais plutôt deux épisodes assez courts (35mn) mis bout à bout. Et pas deux épisodes de pacotille !

Les événements se déroulent 10 ans après l'avénement de l'Alliance Intergalactique. Ces dix ans, semble-t-il, se ressentent même dans les effets spéciaux. La station Babylon 5 a fière allure, et nous somme smême gratifiés d'une scène de bataille spatiale de toute beauté. La série nous a tellement habitué à une certaine...euh... "sobriété", que c'en devient vraiment un point positif ! On en déduit que la Terre a été sauvée de la peste Drakh, à ce propos, puisqu'elle est toujours là. J'aimerais bien trouver un livre qui relate la fin du voyage de l'Excalibur, parce que j'aimais quand même beaucoup le capitaine Gideon.

Mais surtout, ce qui m'a plu dans The Lost Tales, c'est que j'ai trouvé les histoires vraiment pertinentes. La première, je ne la considère pas forcément comme canonique, plutôt comme un conte (cf le titre de l'oeuvre), mais c'est à vous de voir. Y est développée une superbe mythologie chrétienne post-hyperespace, d'une cohérence bluffante et en même temps toute en simplicité. Le parallèle entre l'Apocalypse et la fin de la Terre, avec les démons qui y restent enchainés, me transporte littéralement ! Vraiment c'est très très bien trouvé, pourvu que l'on accepte le postulat de départ, mais le fait de le prendre comme un conte aide un peu. Et si Straczynski avait raison ? Peut-être que dans quelques siècles on ressortira Babylon 5 pour en tirer un nouveau Testament, qui sait ? Je voudrais aussi ajouter que j'ai beaucoup aimé la technique de manipulation d'Asmodéus qui nous fait croire qu'il n'y a que deux solutions possibles et pousse nos héros à choisir la mauvaise (un indice : elles sont toutes les deux mauvaises), alors même que... bon je ne vais pas spoiler mais j'ai à nouveau trouvé cela brillant. Quant à la deuxième histoire, elle fait intervenir le jeune prince Vintari, que l'on n'hésite pas à comparer à bébé Hitler et à bébé Gengis Khan (!). Il aborde donc une question récurrente dans les salons de voyageurs temporels : tuer ou ne pas tuer Hitler avant l'Holocauste ? Eh bien à nouveau la solution n'est pas binaire, et je suis fier de la réaction de Sheridan ! Un bon petit épisode, starring Galen que l'on apprend à apprécier au fil de Crusade. Et cela fait du bien de retrouver notre bon vieux John, qui donne toujours aurant de fil à retordre aux journalistes ("C'était une robe neuve ?").

Bref c'est un bon 9 que j'accorde, et il est plus que mérité je trouve ! =) A bientôt !

streaming film complet