Download in HD

Forbidden Zone

Film de Richard Elfman Comédie 1 h 13 min 21 mars 1982

La famille Hercule s'installe dans sa nouvelle demeure californienne et découvre dans la cave une porte qui donne accès à la sixième dimension, un univers loufoque peuplé de personnages complèment bizarres : un roi nain, une reine jalouse, des courtisanes en bikini et Satan en personne.

Bonsoir. Toi qui veux peut-être rentrer dans la ‘forbidden zone’, sache qu’il faut que tu perdes la notion de la normalité. Abandonnes ton bon sens, tes repères, et saute. Ne ferme pas les yeux, ne soit pas effrayé par ce méchant ersatz de Rocky sur la boîte de ton DVD. Et ouvre grand tes oreilles. Et d’un coup vous voilà rentrer dans un monde un peu fou. D’ailleurs je crois que je n’ai pas encore retrouvé tous mes sens alors que j’écris ce petit avis.

Le film ouvre sur une maison en carton-pâte et c’est assez perturbant. Mais je crois que je ne suis pas assez habitué au monde du nanar et que c’est clairement ce facteur qui m’a permis de rentrer à fond dans ce film. Ça commence avec un générique avec une bo qui ferait rougir Ariel Pink. Et bam, d’un coup, on aperçoit un chandelier humain et c’est assez étrange. Et d’ailleurs, je vous trouve un peu dur en affaire monsieur Drélium, un cinq ? Mais le film ne serait pas aussi délicieux sans l’apparition du diable, après que notre pauvre ami Squeezit Henderson soit parti à la rescousse de nos protagonistes. Le résultat nous donne une sorte de Rocky Horror Picture Show totalement halluciné et sous acides. On notera aussi la présence délicieuse d’un domestique à la tête de grenouille qui livrera une chorégraphie dès plus rocambolesque. Je crois qu’on comprend que le film n’a aucune limite lors de la scène de l’école où l’institutrice (quelqu’un m’expliquera comment l’acteur peut avoir cette tête) sort un uzi pour calmer la classe. Bon après c’est sûr que ce film, seul, devant son ordi, ce n’est surement pas le pied, j’étais personnellement entouré de deux camarades, de cacahuètes et de quelques bouteilles de bières et l’expérience prend de suite un aspect folâtre. Et ce même diable se met à chanter un vieux air de blues popularisé par les Blues Brothers quelques années plutôt, et finit par capturer la princesse (demoiselle très charmante, au demeurant). Je n’aurais pas dû abuser sur le cognac en fin de soirée, je crois que cette critique est indigeste et je pense que personne ne lira cette phrase par flemme. Hm à part si je mets des MAJUSCULES. Après le film, on a remarqué que le mec qui a composé la musique était le mec qui avait fait la musique des Simpson, ça nous a fait marrer. Et y a quand même un nain, roi de la sixième dimension qui se tape une française et cette dame tombe amoureuse de ce nain, ce qui me laisse plutôt sceptique. Et c’est assez marrant la fin qui tombe de façon précoce, je trouve toujours ça bien. Notons aussi un personnage qui se prend pour un poulet. Et là paf, le frère utilise son chapeau à hélice (http://bit.ly/WS1OpL) pour sortir de prison, cocasse situation. Et je ne sais pas pourquoi, mais les coups de poing dans ce film sont hyper ravageurs, qui mettent chaos des gens pendant plusieurs heures, alors qu’ils paraissaient inoffensifs. D’ailleurs ce petit frère est joué par un vieux, fuck logic. Mais n’oublions pas non plus notre fameux ersatz de Rocky, sorte de travelo immense, jalouse, imprégné d’une folie dévastatrice, qui ferait peur n’importe quelle brute. Haha et à un moment le grand père et son petit-fils se mettent à ‘violer’ (la notion de l’acte est très étrange, d’ailleurs, toujours pantalon remonté et les protagonistes féminins ayant souvent aucune réactions typiques face à l’acte) des pauvres prisonniers qui étaient attachés dans un couloir, avant de découvrir que l’homme grenouille a une passion avec la princesse, le salaud !

Ma foi, dans les grandes lignes, si tu aimes bien le non-sens et les comédies musicales, fonce mon ami, fonce. Au revoir.

streaming film complet