Download in HD

Le Corbeau

Film de Roger Corman Fantastique et Épouvante-horreur 1 h 26 min 25 janvier 1963

XVe siècle, Angleterre. Le Dr Craven s'est retiré de la confrérie des magiciens pour pleurer Lenore, sa femme perdue. Un soir, il reçoit la visite d'un corbeau doué de parole. Celui-ci lui révèle avoir vu sa femme, bien vivante, dans le château du terrible sorcier Scarabus...

Le Corbeau, nouvelle de Edgar Allan Poe, a très vaguement inspiré ce film de Roger Corman qui signe là un hors sujet caractérisé. Avec l’excellent Richard Matheson au scénario, Corman choisit l’angle humoristique pour tenter de sortir du carcan du film d’horreur. Manque de bol c’est l’atmosphère sombre de la nouvelle d’Edgar Poe que recherchait le spectateur en allant voir ce genre de film.

Le corbeau (excellent Jim Jr ) est donc un corvidé tenant conversation et affichant des traits de comportement ô combien humains. Il se délecte de boire du vin et déteste boire du lait. Car ce corbeau est en fait le docteur Bedlo (le très laid Peter Lorre pour toujours M le Maudit) qui est un magicien nul victime d’un sortilège lors d’un duel de sorciers. Le narrateur de la nouvelle est devenu le docteur Craven (l’élégant Vincent Price), un magicien puissant qui, seul lien avec la nouvelle se lamente d’avoir perdu Lenore (la belle Hazel Court). Le troisième personnage est le docteur Scarabus (l’inquiétant Boris Karloff) qui est un grand magicien bien élevé mais néfaste dans la lignée de Celui dont il ne faut pas prononcer le nom. Chacun des trois acteurs se partage équitablement l’affiche même si Peter Lorre cabotine beaucoup. Il faut noter aussi dans un rôle secondaire Jack Nicholson qui joue Rexford, le fils du magicien Bedlo, amoureux d'Estelle, la fille du docteur Craven et qui a confié avoir détesté tourner dans ce film.

Edgar Poe a écrit que le corbeau symbolisait « l'éternel souvenir lugubre », un messager de l’enfer où se trouve l’âme de Lenore. Roger Corman opte pour le second degré comique et l’atmosphère du poème est complètement dévoyée. Il y a bien un château, des tombes et des orages comme dans la plupart des films de Corman mais les personnages sont proches de la farce italienne ou de la comédie potache.

Le docteur Craven que l’on prenait pour un veuf éploré n’est qu’un mari cocufié. Lenore, avec son beau décolleté, est une authentique sorcière qui avait fait croire à son décès pour pouvoir profiter à sa guise de la célébrité du docteur Scarabus.

Le corbeau/docteur Bedlo qui a pu reprendre sa forme humaine est un bavard alcoolique, coléreux, lâche, menteur et vantard.

Ce Corbeau pourrait être un ancêtre de la saga Harry Potter avec des effets spéciaux nuls mais comiques et des vétérans confirmés au lieu des jeunes padawans au chapeau pointu. C’ est un bon divertissement kitsch qui pourra plaire paradoxalement à celles et ceux qui n’aiment pas les films d’horreur.

streaming film complet