Download in HD

Dragon Age : Dawn of the Seeker

Long-métrage d'animation de Fumihiko Sori Animation, action, aventure 1 h 31 min 11 février 2012

Un complot se trame en Orlais, des mages du sang et des personnes haut-placées dans la chantrie collaborent pour faire régner "une nouvelle ère". Ils ne s'attendaient toutefois pas à ce qu'une jeune chercheuse de la chantrie, Cassandra Penthagast, tente de déjouer leurs plans.

La franchise Dragon Age de BioWare connait une nouvelle déclinaison. Après les jeux bien évidemment, mais aussi les romans, BD ou encore websérie, voici venir un film d’animation.

Synopsis : Dans la contrée d’Orlais, où l’épée et la magie font loi, alors que les templiers, les mages et les dragons s’affrontent, une jeune héroïne apparaît : Cassandra. La belle et courageuse aventurière doit stopper une conspiration qui menace le puissant ordre religieux du royaume. Mais accusée de crimes, chassée et traquée, Cassandra devra laver son honneur et dépasser sa rage pour sauver le royaume et s’inscrire dans la légende.

Disponible depuis le 5 décembre au format double DVD ou Blu-ray, ce film d’animation réalisé par Fumihiko Sori m’a, disons-le d’entrée, agréablement surpris. M’attendant à une énième catastrophique adaptation d’une juteuse licence en film d’animation (je pense notamment à Ultramarines, ignoble film basé sur l’univers de Warhammer 40,000 dont je suis pourtant friand), Dragon Age Dawn of the Seeker n’est pas complètement à jeter, lui.

Si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, celui-ci (le scénario hein, pas le canard) pourra néanmoins plaire tant aux fans de Dragon Age qu’à ceux aimant l’heroic fantasy en général. Sur fond de gentils qui sont en fait des méchants et de méchants qui sont en fait des gentils, on est rarement surpris même si quelques rebondissements permettent d’apporter au tout, assez classique, rythme et intérêt corrects. L’ensemble est assez dynamique avec plusieurs phases de combats bien réalisées et plusieurs passages assez épiques.

Seuls quelques dialogues et situations un peu clichés (époque moyenâgeuse oblige) et la voix du méchant principal font un peu tâche, sans être pour autant dramatiques. Le reste des voix d’ailleurs (disponibles en japonais, allemand et surtout français) sont réussies et dans le ton. Les bruitages et la bande-son sont eux aussi travaillés et sonnent particulièrement bien. Cette qualité de réalisation sonore est d’ailleurs épaulée par la présence agréable du 5.1.

Niveau réalisation graphique cette fois, on pourra rester plus mitigé. Le mélange 3D et cel-sheding choisi donne un résultat variable et parfois déroutant. Tantôt jolis tantôt franchement laids ou vides, les décors sont inégaux et le look un peu manga de certains personnages pourra plaire autant qu’il pourra repousser. Certains sorts sont aussi franchement moyens, tant niveau visuel que sonore. L’animation des personnages et surtout des dragons, elle, est correcte (les visages manquent un peu d’expression cependant). Le résultat global est au final assez bon une fois habitué à ce mélange signé Oxybot (le studio derrière Appleseed, Vexille…).

Du côté des bonus présents sur la galette, on retrouve des esquisses et croquis, ainsi qu’un tour de 8 minutes des studios de BioWare et les coulisses du film en 21 minutes. Le tout est en anglais sous-titré français. C’est sympathique, mais un peu léger pour les 20€ demandés pour le double DVD (ou 25€ pour le Blu-ray).

Clairement pas le plus mauvais des films d’animation basés sur un jeu vidéo ou une licence, Dragon Age Dawn of the Seeker est globalement bon. Malgré quelques petits loupés et une patte graphique assez particulière, l’ensemble se laisse bien regarder et divertit pendant une petite heure et demie. A conseiller aux fans de Dragon Age en attendant le 3, ou aux vrais accros d’heroic fantasy !

streaming film complet