Download in HD

Jour de fête

Film de Jacques Tati Comédie 1 h 10 min 4 juillet 1949

Des forains s'installent dans un calme village. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à "l'américaine".

*Texte en italique*Tous les habitants à "Sainte-Sévère" dans l'Indre verdoyante apprécient François, leur facteur, toujours prêt à aider les autres en rendant de menus services, même durant ses tournées. En fait, le courrier n'est jamais bien urgent, le facteur prend ses aises et chacun s'y habitue. Toutefois la vie de notre facteur va momentanément changer à partir du jour où les forains débarquent au village pour la fête patronale. Chacun essaye d'égayer l'endroit en mettant des drapeaux, en repeignant les vieilles chaises du café et François vient en aide afin de dresser le mât qui garnira la place principale. La fête bat son plein et notre facteur se laisse entraîner à boire plus que de coutume. Le cinéma ambulant projette justement un documentaire sur la distribution du courrier en Amérique. Notre facteur, brocardé il est vrai par de joyeux farceurs, va se lancer à corps perdu dans les tournées...à l'américaine. Celles-ci réservent aux usagers leur lot de surprises et à notre brave préposé son lot de catastrophes...

"Jour de fête" est un film qui fait date dans l'histoire du cinéma français. En effet, cette œuvre va révéler le phénoménal Jacques Tati et son personnage qui le suivra durant toute sa carrière, l'inénarrable Monsieur Hulot ... Cette fois, il s'appelle François. Qui n'a pas rencontré dans sa jeunesse un facteur comme lui, connaissant mieux que personne les gens de son village, au courant des bonnes et des mauvaises nouvelles de ceux-ci ! Et qui n'a pas participé à une fête de village désuète, attendue tous les ans avec une impatience accrue ! C'est là que les enfants écarquillent les yeux en rêvant autour d'un manège, que les rencontres se font, que les amoureux se montrent au grand jour, que les commères se rassemblent pour faire le rapport des "évènements". On y boit également de bons coups et chacun se défoule au stand de tir ou aux chevaux de bois et puis on se chamaille parfois. Tout cela est décrit de formidable manière dans cette merveilleuse peinture villageoise un peu caricaturale. François est dévoué à souhait, déborde de prévenance et de gentillesse. Mais lorsqu'il sera mis devant l'évidence du modernisme américain en matière de distribution de courrier, alors là, notre facteur va déborder de zèle. La vitesse, la productivité vont alors l'emporter sur les rapports humains. Pour les usagers, comme pour François, le résultat de l'opération sera une catastrophe. Puis la fête se terminera et la vie reprendra son cours normal et le postier, l'euphorie retombée, reviendra à ce naturel qui faisait son charme avant ce "week-end animé.

Ce film eut un prélude, "L'école des facteurs", un court métrage réalisé par Jacques Tati et qui sera repris en thème principal dans "Jour de fête". Cet excellent film pittoresque est une pure merveille de vérité et d'observation. On sent que le réalisateur a été séduit par l'atmosphère de cette campagne qu'il parcourt en vélo parfois à la vitesse d'un sprinter et on le sent pris d'amour pour ce village de "Sainte-Sévère" et ses habitants. Par son personnage, Jacques Tati nous démontre également l'influence du cinéma, moyen de communication révolutionnaire à l'époque, surtout dans les campagnes. Notre facteur se laisse complètement happer par la propagande sur le service postal américain, poussé par quelques joyeux lurons éméchés profitant d'un instant d'ivresse de sa part. Justement la scène dans laquelle François, complètement ivre, essaie de monter comme il peut sur son vélo, est énorme de drôlerie. Bien d'autres séquences nous font rire, rêver mais aussi réfléchir à la façon dont le réalisateur voyait l'avenir de notre société. Ce "phénomène" du cinéma français est grandiose dans son premier long métrage, comme il le sera souvent dans ses futures réalisations.

A noter que Jacques Tati a voulu créer une révolution dans le domaine cinématographique. En effet ce devait être le premier film français colorisé et nous étions en 1948.Ce n'est qu'en 1994 qu'il le sera. En tout cas voici une œuvre inoubliable malheureusement trop méconnue à mon avis, qui sort de l'imagination d'un fantastique acteur/metteur en scène malheureusement longtemps sous estimé en France mais heureusement pour lui, adulé en Amérique.

streaming film complet