Download in HD

La grande arnaque du réchauffement climatique

Documentaire de Martin Durkin 8 mars 2007

Ce documentaire conteste la théorie selon laquelle l'homme et ses activités seraient la principale cause du réchauffement climatique.

Je ne suis pas un scientifique, et peu d'entre nous le sommes, par conséquent je n'ai pas les compétences pour discerner qui a raison sur les questions purement scientifiques.

Quoi qu'il en soit, ce documentaire a de toute façon un mérite : présenter quelques uns des arguments climato-sceptiques, qu'on entend assez rarement dans les médias, et les trois suivants en particulier :

Les modèles utilisés par le GIEC sont biaisés, ne tiennent pas compte de bon nombre de données. Il n'y a pas réellement de preuves que l'activité humaine ou le CO2 soit vraiment la cause du réchauffement climatique, d'autant plus que la Terre a connu des périodes beaucoup plus chaudes (et beaucoup plus froides) qu'actuellement. Nombre de données tendent à conclure que le réchauffement est un phénomène parfaitement naturel, probablement lié à l'activité solaire. Le GIEC est politisé, fait pression et censure toutes les voix discordantes. Il y a un véritable terrorisme intellectuel sur le sujet.

Alors qu'il existe bon nombre de documentaires qui utilisent la théorie du réchauffement climatique comme allant de soi, ce film est à ma connaissance le seul qui présente quelques uns des arguments adverses. Alors certes, il existe de nombreux documentaires défendant des théories totalement farfelues et conspirationnistes, et on pourrait un peu rapidement ranger ce film dans cette catégorie, s'il ne se faisait l'écho que de quelques voix isolées... Mais il n'en est rien. Car si une chose est sûre, c'est que le soi-disant "consensus scientifique", c'est du pipeau. Et je pense que le film n'insiste pas assez là dessus. S'il est compliqué pour un profane de savoir quel scientifique a raison, il est en revanche parfaitement avéré qu'il n'y a pas du tout de consensus scientifique sur la question. (Un consensus politique, peut-être...et à relativiser encore...)

En fait, le GIEC n'a jamais apporté une seule preuve du supposé lien entre l'activité humaine et le réchauffement climatique. Il se borne seulement à dire qu'il existe une forte probabilité que ce lien existe. Chose que conteste des dizaines de milliers de scientifiques à travers le monde. (Comme en atteste la pétition Oregon par exemple.) De manière général, le GIEC se sert de tout ce qui va dans le sens de sa thèse et a tendance à passer sous silence tout ce qui pourrait la contredire. Et tout cela sur fond d'argent public...

Néanmoins, ce film est loin d'être l'alpha et l'oméga de l'argumentaire climato-sceptique, bon nombre d'arguments et de sujets ne sont pas abordés. (La fonte des glaces par exemple.)

Si on veut approfondir le sujet et les arguments climato-sceptiques, on se référera aux travaux de Judith A. Curry, Lennart Bengtsson, Richard Lindzen, Freeman Dyson, Robert Balling, Nir Shaviv, Craig Idso, Willie Soon, Robert M. Carter, Richard Courtney, Harry N.A. Priem, Chris de Freitas, Nicola Scafetta, Patrick Michaels, Michael Crichton, Bjørn Lomborg, Marcel Crok, Stephen McIntyre, Ross McKitrick, John Christy, Eric Monnin, Andreas Indermühle, André Dällenbach, Jacqueline Flückiger, Bernhard Stauffer, Thomas F. Stocker, Dominique Raynaud, Jean-Marc Barnola, S. Fred Singer, Alex Epstein, etc.

streaming film complet