Download in HD

Bob l'éponge, le film : Un héros sort de l'eau

Long-métrage d'animation de Paul Tibbitt et Mike Mitchell Animation, aventure et comédie 1 h 33 min 6 février 2015

La recette du pâté de crabe est volée par le méchant pirate Steak Barbare. Bob et ses amis s'unissent pour récupérer leur bien et sauver leur ville.

Huit ans déjà que le premier film « Bob l’éponge » est sorti ?! Eh bah ! Que le temps passe vite ! L’air de rien, j’avais adoré l’état d’esprit de ce premier passage sur grand écran et ce fut donc fort logiquement qu’à la sortie de cette suite, intitulée « un héros sort de l’eau », je me suis empressé de me rendre dans les salles obscures afin de découvrir vers quels nouveaux trips les créateurs de cette éponge loufdingue allaient me conduire… Or, je dois bien l’avouer, lors du premier quart d’heure, j’ai très vite déchanté. Je veux bien que le film veuille être visible et compréhensible même pour ceux qui ne connaissent pas l’univers du charmant Bob, seulement voilà, cette introduction rébarbative et sans imagination m’a très vite fait craindre le pire. (Je veux bien que la mécanique de tous les épisodes de la série tournent autour de Plancton et de la formule secrète de monsieur Krabs, mais se coltiner ça pendant un quart d’heure sur grand écran, c’est d’un chiant !) Je l’avoue, à un moment, j’ai même pensé partir… Et puis finalement, petit à petit, l’esprit zinzin qui m’avait tant fait aimer le premier opus a commencé à se mettre en place. Ce fut long et poussif, mais progressivement l’esprit décalé que j’avais temps apprécié dans l’épisode précédent a refait surface : esthétique décalée ; situations de plus en plus absurdes ; mais aussi et surtout cet habile jeu sur les différentes formes de cinéma, entre dessins-animés, prises de vue réelles, images de synthèses et même jusqu’au stop-motion ! Non, il n’y a pas à dire, la seconde moitié parvient à rattraper la calamité de la première. Alors certes, je pourrais reprocher à cette suite d’être un peu plus niaise, guimauve et bien-pensante que son prédécesseur (sûrement des exigences de studios pour éviter de faire fuir le grand public), mais je dois tout de même reconnaître que cela ne m’a pas empêché de me retrouver totalement dans de nombreux clins d’œil, absurdités et autres trips totalement gratuits...

(notamment l'Epic Rap Battle final, moi je me suis retrouvé plié en deux !)

On s’est quand même lâché pour cet épisode, et moi, c’est tout ce que je demandais. Donc, rien que pour cela, moi j’estime que le contrat est rempli par cet « héros sorti de l’eau », et donc je ne regrette certainement pas mon déplacement…

streaming film complet