Download in HD

K-Pax, l'homme qui vient de loin

Film de Iain Softley Drame et science-fiction 2 h 22 octobre 2001

Avec Kevin Spacey, Jeff Bridges, Mary McCormack

Un jour, un homme surgit de nulle part dans la gare centrale de New York. L'air avenant, les yeux dissimulés derrière d'épaisses lunettes noires, cet inconnu prétend être originaire d'une planète lointaine : K-Pax. Sourire aux lèvres, il se laisse embarquer sans résistance par la police, qui le...

C'est l'histoire d'un mec qui dit venir d'une autre planète et qui voyage sur des rayons lumineux. Le mec, forcément, il est mis en asile psychiatrique. Parce que, eh, on est comme ça, par chez nous. Un type dit des trucs bizarres, il n'est pas violent, il n'emmerde personne, mais on n'aime pas les gens bizarre chez nous, alors on l'enferme. Et le type en fait est vachement cool. Honnêtement, il est sympa. Et il dit des trucs assez intrigants tout de même. Il est même assez bluffant niveau astronomie. Alors le psy qui s'occupe de lui, ben il commence à se poser des questions (ok, là, il y a des gros cliché, le type est un mordu de travail, alors il délaisse sa famille parce qu'il est trop pris par son job, bref) Il se passe plein de truc, le mec de l'espace fait un remake de vol au dessus d'un nid de coucous mixé avec un peu de Dr House et il commence à guérir les "malades mentaux" de façon sympa et assez bouddhiste en leur donnant des clés pour trouver en eux-même leur guérison. C'est vraiment cool. Ensuite ça devient spooky. Spooky inversé en fait. Parce que, d'une histoire qui s'annonçait tranquillement Sci-Fi, ben on commence presque à nous trouver dans un film policier très terre à terre. On voit que le mec de l'espace il a eu un trauma, et puis y'a plein de trucs de psy qui se passent et là on commence à se dire que, ben merde, si ça se trouve le type de l'espace en fait c'est un type normal et puis on sent poindre une pointe de déception quand même, parce qu'elle était assez cool (oui, beaucoup de choses sont cool dans ce film) l'histoire de K-Pax. Et puis c'est assez émotif et on part limite dans le thriller et on voit que le mec de l'espace il a vécu un méchant trauma et on ne sait plus trop qui il est et on se dit oh merde, faites qu'il ne soit pas un mec lambda et qu'on ne le retrouve pas à attendre comme un con dans sa chambre à la fin alors qu'il devait se rayon-de-lumière-transférer. Et puis au final non alors on est content par contre il laisse un légume derrière lui.

Honnêtement, mon résumé peut laisser croire que j'ai trouvé le film bof, voire un peu ridicule. Normalement ça aurait été le cas. Mais ce qui fait que ce film est un bon film dans ce cas là, c'est un foutu Kevin Spacey qui arrive à nous embarquer sur sa putain de planète à système solaire binaire. Il est extraterrestre. Sa façon de jouer le rôle est parfait. Ces lunettes de soleil sont parfaites. Ses intonations sont parfaite. Le mec est là, il a l'air tranquille, affable, sûr de lui, curieux. Il arrive a avoir l'air naïf comme un mec qui n'est pas sur la planète depuis trop longtemps. Non, vraiment, Kevin Spacey arrive à rendre le tout plausible, il arrive à faire rêver. Il arrive à faire en sorte que ce scénario ne paraisse pas ridicule. En tout cas, y'a pas à dire, j'ai apprécié le film.

Okay, y'a quelques clichés un peu trop clichés. Le background du psy en fait partie, m'enfin bon. Au final ça colle dans tout le reste et l'ensemble fonctionne.

(par contre, désolée, mais, merde!, pourquoi avoir appelé la planète "K-Pax" ?? Pendant tout le film j'entendais Tampax et autant vous dire que ça m'a perturbé. Et fait rigoler. Mais surtout perturbé)

streaming film complet