Download in HD

La Guerre des miss

Film de Patrice Leconte Comédie 1 h 29 min 14 janvier 2009

Avec Benoît Poelvoorde, Olivia Bonamy, Jacques Mathou

22 élections de la Miss locale, 22 victoires pour Super Charmoussey. Cette année encore c'est tout Charmoussey, petit village encaissé dans la vallée et frappé durement par la récession qui se mobilise derrière son maire pour laver l'affront et remporter enfin la victoire sur Super Charmoussey,...

Un des mérites de Patrice Leconte, c'est qu'il assume sans mal réaliser des films sans être l'auteur de tel ou tel projet : c'est assez rare en France, pays du cinéma où l'auteur est roi. Ça donne parfois des choses excellentes, comme Ridicule, ou alors l'inverse, tel cette Guerre des Miss. D'ailleurs, Leconte a avoué que le seul intérêt du film fut de pouvoir travailler avec Benoit Poelvoorde.

Ce dernier joue un figurant raté, qui est sommé de revenir dans son village natal (fictif), Charmoussey, car son (apparente) expérience dans le cinéma serait un atout en tant que coach afin qu'une des filles du coin devienne une Miss face au concurrent Super Charmoussey, qui les bat depuis toujours. Question d'honneur et de réputation, à l'heure où le village est menacé de disparaitre à la suitede la crise économique de 2008.

Il n'y a franchement pas grand chose de plus à dire de cette comédie poussive, dont le seul atout étant Benoit Poelvoorde, lequel étant, je le répète constamment, trop bon pour jouer dans de tels films. Dans la première scène où on le découvre sur le tournage d'un film d'Alain Corneau, où il doit donner une réplique face à Catherine Deneuve, il est vraiment très drôle. Bon après, dans l'entrainement des filles du village afin qu'elles deviennent de potentielles Miss, ça fait pas mal penser à Podium, notamment quand il les charrie sur leur physique ou durant leur entrainement. Il y a aussi tout une histoire avec Olivia Bonamy, son amour de jeunesse, sa possible paternité, une fille gothique qui le fait sursauter quand il la voit, mais ça reste vraiment du minimum syndical où on aperçoit aussi Albert Delpy ou Laurent Gamelon. Il reste aussi une mise en scène qui déploie quelques moyens, comme une grue, mais la caméra semble comme aimantée par le comédien belge.

Patrice Leconte est du genre à réussir un film sur deux ; ça n'est pas pour cette fois, où La guerre des Miss sera un bide total.

streaming film complet