Download in HD

Les Âmes vagabondes

Film de Andrew Niccol Aventure, romance et science-fiction 2 h 05 min 22 mars 2013

Avec Saoirse Ronan, Max Irons, Diane Kruger

La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas...

Je n'ai pas lu le livre.

Je suis donc rentré dans mon cinéma en étant totalement dans le vague, en ayant juste connaissance d'une vague histoire d'âme implanté dans un corps, quelque chose d'assez incompréhensible. Dès le début, l'histoire nous porte, découvrir cette espèce d'extermination humaine par des âmes venues de bien d'autres planètes est assez impressionnante. Le scénario en lui-même est très intéressant, dommage que le tout tombe trop dans les méandres d'un film typé adolescent. C'était ma principale crainte et elle s'est réalisé : trop de romance mal amené.

Heureusement, les acteurs sont plutôt performants : j'ai particulièrement aimé le petit frère de Mélanie joué par l'adorable Chandler Canterbury (il a mon âge, c'est impossible, je lui donnais dix ans !). Max Irons et Jake Abel sont plutôt convaincants bien que leur personnage soit enfermé dans ce quatuor amoureux... Sans oublier la mention spéciale à Diane Kruger, une actrice que j'affectionne particulièrement. Très bonne dans le rôle de Traqueuse, une âme torturé de l'intérieur par un corps qui lui résiste et qui reproduit ce combat de l'intérieur contre les groupes de résistants humains. Néanmoins, le bémol vient pour moi de l'actrice principale : Saoirse Ronan. Je n'ai pas vraiment ressenti le fait qu'elle jouait à la fois le rôle de Vagabonde et celui de Mélanie... Elle ne m'a pas convaincu et son jeu m'a déplu, j'avais l'impression de voir pendant deux heures les mêmes expressions de visage.. Déception donc.

En dehors de ça, l'univers est bien développé que ce soit avec la nouvelle médecine de ces âmes, les grandes surfaces où l'ont peut sortir sans payer, le village crée dans une grotte, les champs cultivés grâce à des miroirs... De très beaux plans, une très belle réalisation de la part de Andrew Niccol qui, après Time out, démontre que l'esthétique de la mise en scène, ça le connait. Sans oublier la bande original, plutôt en accord avec l'univers du film. Mention particulière à Radioactive de Imagine Dragon, bien que le reste de l'album soit plutôt faible, ce titre marche très, très bien !

Ne pensez pas à Stephenie Meyer, le film regorge de certaines qualités qui vous feront passer un bon moment, malgré l'omniprésence d'une certaine mièvrerie. Néanmoins, les trois tons du films sont plutôt intéressants.

streaming film complet