Download in HD

Le Passager de la pluie

Film de René Clément Policier, thriller et drame 2 h 1 janvier 1970

Avec Charles Bronson, Marlène Jobert, Gabriele Tinti

Un soir, un inconnu surprend Mélancolie Mau seule chez elle et la viole. Folle de terreur, elle le tue et se débarrasse du cadavre. Mais peu de temps après, un mystérieux Américain la harcèle de questions. Refusant d'avouer le meurtre, elle se retrouve alors impliquée dans une lutte sans merci...

J'aurais bien vu Claude Chabrol proposer un tel film ; une jeune femme violée va tuer son agresseur puis va être suivi par un mystérieux américain qui semble très bien la connaitre. Il y a là la perversité des scripts écrits avec Paul Gégoff.... sauf qu'ici, le scénario est du romancier Sébastien Japrisot.

On y retrouve là le talent littéraire du monsieur, peut-être trop, mais il y à également le talent de mise en scène de René Clément, dont on pense parfois à Plein soleil, surtout quand Marlène Jobert tente de dissimuler le cadavre, et se voit limite traquée par cet américain venu de nulle part. Il y a tout un jeu intéressant les vitres, disant que si l'un d'entre eux arrive à casser vitre avec un petit caillou, ils deviendront amoureux. C'est d'ailleurs une excellente idée d'avoir employé Charles Bronson pour jouer ce type mutique, aux allures viriles, qui représente une menace constante car on ne sait pas vraiment de quel côté il est ; celui de cette femme ou une vengeance... D'ailleurs, il est à noter que c'est John Berry qui le double, car Bronson ne connaissait pas la langue française, mais c'est bien ce dernier qui s'exprime lors des quelques scènes en langue anglaise. Marlène Jobert est également très bien, car on voit bien en elle son changement de personnalité à la suite de son viol, c'est comme si il lui fallait ça pour qu'elle soit une autre aux yeux de son mari et de sa mère, formidablement jouée par Annie Cordy. A ce jour, j'ai vu peu de films de cette dernière, mais je suis très surpris de la gravité de son jeu, à mille lieues de la chanteuse fantaisiste, ce qui en fait une excellente comédienne, à n'en point douter.

Le film est un peu complexe, et prend même le risque de dérouter son spectateur, ne serait-ce que par la présence presque fantastique de Charles Bronson, mais ça en fait un film intéressant.

streaming film complet