Download in HD

Soldier

Film de Paul W. S. Anderson Action, drame et science-fiction 1 h 39 min 23 octobre 1998

Avec Kurt Russell, Jason Scott Lee, Jason Isaacs

Planète Terre, futur indéterminé. Choisi à la naissance pour ses qualités physiques et intellectuels, un humain devient, à force d'entraînement, le prototype du soldat apte à protéger la société. Mais la génération dont est issu le soldat (le sergent Todd) est bientôt remplacée par une nouvelle....

Todd, un super-soldat dépourvu d’émotions, vieillissant et obsolète, est laissé pour mort sur une planète dépotoir et doit trouver un nouveau sens à sa vie auprès d’un communauté de naufragés pacifiques.

Soldier, de Paul W.S. Anderson —connu surtout pour ses adaptations de Resident Evil et de Mortal Kombat— part dans tous les sens.

Dans le négatif, on retrouve tous les clichés de films d’actions et de SF. On peut en qualifier certains d’hommages aux classiques du genre —Blade Runner, Star Wars, Dune, Mad Max, Predator, ou même les films très kitsch des années 50-60—, mais c'est généreux. D’ailleurs le scénariste David Peoples a également co-écrit le script de Blade Runner, et considère Soldier comme une sortie de spin-off dans le même univers. Ça nous fait une belle jambe. Manifestement c’était son compère Hampton Fancher qui avait le talent, car les dialogues sont inégaux, certains personnages caricaturaux, et tout le troisième acte repose sur une coïncidence cosmique.

Les nouveaux super-soldats arrivent par hasard sur la planète de Todd au cours d’une patrouille de routine, et tombent par hasard sur la colonie. On peut pas dire que David Peoples se soit foulé sur ce coup.

Les effets spéciaux sont franchement pas top pour un film de 1998, alors qu’ils étaient mieux réussis dans la réalisation précédente de W.S. Anderson, Event Horizon, sorti un an plus tôt.

Mais tout n’est pas à jeter non plus. Les scènes d’action sont réussies, certaines ambiances également, les acteurs sont bons, en particulier Kurt Russel, étonnement subtil en machine à tuer déboussolée. Malgré sa faible diversité d’expressions faciales, on ressent bien sa confusion, le fait qu’il soit une bombe prêt à exploser. Au passage c’est une magnifique démonstration du classique effet Kuleshov, donc la réussite du personnage de Todd est autant à mettre au crédit de Russel que d’Anderson. In fine, le film est bien rythmé, avec une structure en trois actes classique mais efficace, et est divertissant.

Bref, Soldier est un “bon” W.S. Anderson : inégal mais généreux, éparpillé mais divertissant. Si vous aimez le réalisateur ou si tout simplement vous cherchez un petit film d’action/SF sans prise de tête, vous ne passerez pas un mauvais moment.

streaming film complet