Download in HD

La Bataille du rail

Film de René Clément Guerre et drame 1 h 25 min 27 février 1946

Avec Jean Clarieux, Jean Daurand, Tony Laurent

Camargue, un chef de gare, aide autant qu'il le peut les juifs à fuir les zones occupées par les nazis, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ces résistants leur font traverser cette frontière entre deux France afin qu'ils ne se fassent pas déporter. Ils organisent également des sabotages...

Pas inintéressant, ne fut-ce que pour le bref cours d'histoire.

Ce qui est dommage, c'est de n'avoir pas construit une intrigue tout autour de ce thème, au lieu de ça on a droit à plusieurs sabotages, plusieurs coups de la résistance face à une Allemagne ne sachant pas trop comment garder la main sur le rail. Il y a bien quelques personnages récurrents, mais aucun n'est construit, aucun n'est approfondi, aucun ne porte le film sur ses épaules ; c'est comme si l'auteur avait voulu montrer la résistance dans son ensemble et non désigner un héros en particulier, ce qui est louable au niveau des intentions, mais pas forcément au niveau de la dramaturgie étant donné qu'on ne s'attache à aucun personnage et que l'histoire n'est jamais qu'une accumulations de scénettes à l'instar d'un film à sketches. Des scénettes assez chouettes, soi dit en passant.

De plus, c'est plutôt bien filmé. Bon, déjà, on a le déraillement d'un vrai train, et ça, ça impressionne toujours, surtout que ce n'est pas surdécoupé, on voit donc le plus simplement possible le train échouer sur le côté. Avec ça, un découpage fluide, efficace, des idées visuelles sympas, un contraste et des compositions bien travaillés. Les acteurs sont également à fond dedans. Ce qui est bien quand on regarde un film de guerre, c'est que même les plus mauvais acteurs ont l'air de s'amuser, peut-être parce que tous les garçons ont joué à la guerre en étant petit.

Je me rappelle moi-même d'une fête scolaire en primaire, le professeur avait voulu faire une reconstitution de la guerre, la deuxième si je me souviens bien, ce n'était pas aussi spectaculaire que dans "Rushmore" mais on s'amusait comme des fous. Je me souviens que je jouais un résistant, je devais marcher avec des autres résistants, puis on se faisait attaquer alors on se devait se jeter au sol et canarder l'ennemi (invisible). Haaa, c'était le bon temps, à cette époque, mon chibre n'avait pas encore pris le contrôle de mes neurones et j'avais une vie sociale un peu plus riche.

Pour en revenir au casting, je regrette simplement qu'il n'y ait pas de femmes présentes à l'avant-plan.

Bref, "La bataille du rail" est sympa à regarder mais manque d'une vraie histoire plus prenante (ça reste un hommage constitué de petits faits plus qu'une histoire solidement ficelée).

streaming film complet