Download in HD

Barbie et le Secret des fées

Long-métrage d'animation de William Lau Animation 1 h 12 min 15 mars 2011

Avec Diana Kaarina, Adrian Petriw, Britt Irvin

Ken, Barbie et les deux stylistes de cette dernière, Carrie et Taylor, se retrouvent chez Wally's le lendemain de la première du nouveau film de Barbie. Raquelle les y rejoint dans le seul but de se crêper le chignon avec sa rivale de toujours. Lorsque la bande sort du café, un portail magique...

Ceci est un coup de gueule, un cri de douleur que dis-je : un hurlement de rage contre une entreprise de génocide cérébral qui guette tous les petits trolls de l’univers. Barbie c’était déjà la stupidité faite poupée, Barbie en film touche le fond du fond de la monstruosité, de l’ignoble sur écran, au point que des pixels pètent à chaque vision d’horreur. C’est bien simple, cette flopée de machins animés, de trucs nauséabonds empestent tant qu’ils ont trouvé le moyen de passer le barrage de poils qui, l’âge aidant, ont transformée un nez aux proportions parfaites (faut dire, dessiné à partir du nombre d’Or ) en forêt primitive.

Bon ça va aller vite, quel que soit l’épisode que vous verrez, c’est laid de bout en bout ! Pas un peu laid genre y aurait quelque chose à sauver non ! C’est laid de bout en bout et de toutes les manières possibles parce-que oui, certains artistes en herbe ont la laideur créative. Bon c’est aussi très très con (ça c’est dit…). Les images pour commencer, on gardera le meilleur pour la fin. C’est simple, ces choses sont au premier Toy Story ce que Fifty Shades Of Grey est au marquis de Sade, une resucée ! Les détails ? Y a pas. Les couleurs ? Vous finirez aveugle, au point même que vous verrez à l’intérieur de vous !!! L’animation ? Barbie et ses pétasses sont à peu près aussi souples que la trique avec laquelle on crève de désir…de les tabasser les unes après les autres en y mettant toute l’imagination vicieuse et la hargne dont on se rêve capable.

La musique ? Imaginez un instant le plus du mauvais du mauvais d’NRJ mélangé (je sais on dit « mixer » mais je vieillis) avec le plus mauvais du mauvais de Skyrock ! Mal de crâne assuré dès la première note de « musique », presque aussi rapide qu’avec une gorgée de Côteaux du Roannais gavé de sulfites. Mais le top du top reste la morale de ces immondices. Ils sont tous méchants et bêtes à manger du foin dans ce bidule et cultivent l’arrogance comme Boutin la haine. T’es pas belle comme moi ? Ratée ! T’es pas gentille comme moi ? Ratée ! T’es pas soumise comme moi ? Ratée ! T’aimes pas la mode comme moi ? Ratée ! Barbie est mannequin ? Tu m’étonnes, jamais vu un tel défilé de connasses ! C’est bête tout ça, mais bêêêêête ! Bête à en vomir son cerveau par les trous de nez !

Bref, si vous voulez que vos trolls vous gonflent avec des envies stupides, vous emmerdent avec les marques ou se mettent à mépriser les copains plus petits qu’eux, servez-leur du Barbie à toutes les sauces, des sauces bien grasses, bien épaisses jusqu’à l’écœurement. Mais ne vous plaignez pas qu’un jour la sauce, ils vous la jettent à la gueule ! Vos filles seront devenues comme Barbie, sûres de leur supériorité, écoutant de la musique de merde et s’habillant comme des putes. Mais pour finir très sérieusement et sans vouloir censurer, ces « œuvres » devraient être interdites aux moins de 18 ans, c’est de la pornographie mentale.

P.S.: Si vous voulez prolonger la rigolade, vous pouvez aller l'excellente critique second degré, toujours sur Barbie, du camarade Joejoe: http://www.senscritique.com/film/Barbie_le_Secret_des_Fees/critique/26882782

streaming film complet