Download in HD

Les Rebelles de la forêt

Long-métrage d'animation de Roger Allers et Jill Culton Animation, aventure et comédie 1 h 23 min 18 octobre 2006

Avec Martin Lawrence, Ashton Kutcher, Gary Sinise

C'est la belle vie pour notre pote Boog. Cet ours aussi énorme qu'il est gentil vit dans la ville de Timberline dans le garage de Beth où il est traité comme un véritable enfant. Un toit, 6 repas par jour (sans compter les gouters) ou encore une petite berceuse avant de s'endormir ; il est...

Je me suis dit que ça faisait longtemps que je ne m'étais pas attaqué à un bon vieux film trop méconnu par le grand public et qui me plait bien... C'est pourquoi je remonte 10 ans en arrière pour vous présenter "Les Rebelles de la Forêt" !

SCENARIO: Boog est un ours apprivoisé qui n'a jamais rien connu d'autre que son garage, mais qu'à cela ne tienne ça lui convient parfaitement. Manque de chance pour lui : un cerf impulsif du nom d'Elliot va tout changer dans sa vie. Après quelques péripéties, les voilà tous deux revenus au cœur de la forêt... à quelques jours de l'ouverture de la saison de la chasse ! Ce film est fendard ! L'histoire semble classique et peu intéressante au premier abord mais plus un scénario est simple plus il permet une bonne immersion dans l'intrigue. Et c'est le cas puisqu'on embarque assez facilement dans le délire du film. L'humour est au rendez-vous à chaque scène. En effet il a un bon mélange (pas très subtil) de différents genres de l'humour, le tout est suffisamment bien dosé pour que la sauce puisse prendre. Bon il y a aussi quelques clichés qui se promènent dans l'intrigue mais rien de forcément navrant ou insultant. Mais ce que j'adore vraiment dans ce film c'est de voir à quel point il est à fond dans son délire ! Et c'est bien le mot qui peut résumer "Les Rebelles de la Forêt" : délirant ! Au final l'histoire possède un côté imprévisible fort appréciable. Sans oublier que c'est toujours sympa de voir d'autres émotions explorées dans un film de ce genre. Par exemple, vers le milieu de l'histoire, il y a une scène qui fout légèrement les choquottes !

VISUEL: L'animation est bien fluide et le design des personnages est volontairement cartoonesque. Le style visuel de l'œuvre ne casse pas trois pattes à un canard mais sait se montrer riche et détaillée. Les couleurs sont également bien lumineuses et rendent le tout très agréable à regarder dans l'ensemble. Les cadres sont soignés et offrent des panoramas assez intéressants, surtout quand ces derniers sont en grand-angle.

ACTEURS: Boog est un personnage citadin par excellence, il est perdu dans ce nouveau monde où tout lui échappe et qu'il ne maîtrise pas. Je pense qu'il fait un lien sympa avec le spectateur lambda car, à sa place, je pense qu'on pourrait réagir de la même manière que lui. Il est gentil et un peu naïf, mais aura droit à une évolution d'ici la fin du film. Elliot est un débile profond... et j'aime ce genre de personnage tellement à fond dans sa bêtise qu'il provoque d'énormes catastrophes. Il est plein de bonnes volontés mais ne parvient ni à être respecté ni à se faire une place au sein de la forêt : il peut donc être considéré comme un marginal même parmi les siens. La relation qui unit ces deux personnages évolue durant l'intrigue, elle est pleine de bons sentiments et nous émue par son côté franc. Ce sont deux exilés qui n'ont aucun autre choix que de se reposer l'un sur l'autre. Il y a beaucoup d'autres personnages dans le film. Ils ne sont pas tous très développés mais ils apportent tous un léger plus au fun au film en général. Je ne vais pas parler de tous les personnages, juste de ceux qui m'ont le plus marqué. Pour commencer parlons de McSquizzy (rien à voir avec le youtuber je vous rassure) et de son armée d'écureuils, il est tellement non-intimidant que son côté "William Wallace" n'en est que plus drôle encore ! C'est définitivement mon personnage préféré du film. Le bad guy du film est Shaw : un chasseur psychopathe et totalement paranoïaque ! Il est persuadé que les animaux du monde conspirent en secret pour renverser l'humanité... c'est un gros taré de première... et c'est ce qui fait son charme ! Il est à la fois ridicule et intimidant, idiot et rusé. Et enfin parlons brièvement du couple de hippies (enfin je crois), ils sont très drôles par leur naïveté flagrante et leur côté "peace" affiché. Les deux forment un chouette contraste : entre elle qui ne cesse jamais de parler et lui qui se contente de suivre sans jamais rien dire.

DEFAUTS ? : - La garde forestière qui a recueillie et élevé Boog aurait être intéressante et apporter un vrai plus à l'intrigue... malheureusement elle est trop survolée et trop peu présente pour qu'on s'y attache pleinement. - Elliot me fait beaucoup rire mais je ne serais pas étonné que beaucoup d'entre vous le trouve incroyablement ch*ant ! - Si vous n'adhérez pas au délire global de l'œuvre vous risquez de ne pas aimez le film. - Une ou deux blagues se montrent parfois trop longues pour faire mouche.

streaming film complet