Download in HD

Le retour de la mouche

Film de Edward Bernds Science-fiction et Épouvante-horreur 1 h 17 min juillet 1959

Avec David Frankham, Dan Seymour, Danielle De Metz

Quinze ans après les événements racontés dans La Mouche noire (film de 1958), après la mort mystérieuse de son père et le suicide de sa mère tourmentée, Philippe Delambre décide de reprendre les expériences de son père malgré les avertissements de son oncle François. Mais poussé par les ambitions...

On rigole plutôt que l'on a peur... Il faut dire que l'esthétique de cette nouvelle mouche n'aide vraiment pas : une tête de ballon gonflé à l'hélium, des yeux qui sont immenses et se cognent partout, des mains en forme de gros gants... Le Retour de la Mouche nous fait mourir de rire, même si à l'époque cela pouvait être effrayant. Les effets spéciaux sont vraiment déplorables (on colle des boutons qui clignotent partout et cela suffit) car on a déjà vu mieux et plus crédible dans les premiers films de la Universal, même si aucun des appreils ne marche, il faut savoir donner une impression que cela pourrait marcher. Ici, une grande cabine téléphonique qui transforme un homme en une mouche (sa tête est sur le corps de la mouche) et l'inverse constitue le principal de l'intrigue. Et la Mouche va faire des victimes autour d'elle... Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce film n'est pas vraiment l'origine du remake La Mouche (avec Jeff Goldblum, mythique dans ce rôle), car il y a bien deux entités vivantes qui ont échangé des parties d'elles, et non une seule créature formée à partir de deux. Au moins nous n'avons pas de redite. Évidemment, il y a toujours le rôle de la jeune fille qui ne sert qu'à se faire enlever et hurler à en casser les oreilles des spectateurs (on doit baisser le son bien souvent...). Heureusement Vincent Price est là et nous régale de son jeu à la fois terre-à-terre et dépassé par la situation. Une suite que l'on oubliera bien vite, à défaut de se souvenir des fous rires... Un grand dommage du côté de la réalisation qui aurait pu être plus soignée, même pour l'époque.

streaming film complet