Download in HD

Harriet l'espionne : La Guerre des Blogs

Film de Ron Oliver Comédie et jeunesse 1 h 31 min 20 mars 2010

Encouragée par Golly, la bonne de la famille, l'adolescente Harriet Welsch aspire à devenir une auteure. Elle aime bien observer les gens et consigner ses constats dans son journal web. Comme son père travaille à un tournage cinématographique qui met en vedette l'idole jeunesse de l'heure, Harriet...

Je ne le savais pas mais Harriet l'espionne : la guerre des blogs est une réalité une suite ! La suite d'un film oublié et qui a l'air aussi inintéressant que cette suite.

Donc on a Harriet qui se veut le cliché total de la fille normal pour Disney, celle qui n'est pas populaire, qui ne s'intéresse pas à la mode et qui a une idée fixe : devenir la blogueuse de la classe. Nan mais on croit rêver ? Qui a envie d'être blogueur de la classe dans la vraie vie ?

Mais bon on accepte cette proposition de cinéma de bon coeur, après tout c'est ce que l'on veut voir en voyant du téléfilm Disney Channel. Et mon dieu, mon dieu, le film est tellement dense que j'aurai du mal à résumer.

Déjà Harriet se prend pour une auteur, c'est juste navrant, et elle espionne les gens... elle croit que ça fait un bon sujet et elle poste ses petits articles minables sur les chiens qui font pipi en croyant que ça intéresse les gens et pire que c'est un vrai travail d'auteur qu'elle vient d'effectuer. Ce n'est même pas du journalisme, alors de la littérature, penses-tu ?

Et on suit la progression classique et stéréotypée de ce genre de film, elle devient un peu plus populaire grâce à un mensonge, s'éloigne de ses amies, se rapproche des filles superficielles (alors qu'elle l'est tout autant) pour enfin se rendre compte que mentir c'est mal et qu'un vrai auteur ne doit pas faire du mal aux autres, etc.

Mais ce qui est intéressant, c'est de voir comment Disney met sa propre médiocrité en abime. On a toutes les filles hystériques (pléonasmes) qui sont fans de Spy Teen, un film où ça danse et ça chante sur base d'espionnage. Du coup on pourrait croire que c'est l’hôpital qui se moque de la charité, mais non, le message est bien plus insidieux que ça, parce que ça dit aux filles qui n'en sont pas fans que si elles s'intéressent à l'acteur, elles aussi elles seraient fans de lui et l'aimerait et que finalement tout le commerce qu'il y a autour des produits dérivés n'est pas un mal parce que ça permet à des gens de vivre.

Tu sens comme on te retourne le cerveau ? Tu sens ce que Disney fait à la jeunesse ?

Après j'avoue que j'ai bien ri, surtout au début, un bon petit nanar avec des moments tellement clichés et perchés. Genre la superstar qui se balade avec des lunettes de soleil pour aveugle même à l'intérieur pensant que c'est classe et que ça préserve l'anonymat, alors qu'en fait ça attire juste l'attention et tu as juste envie de lui donner des pièces pour t'acheter une conscience et qu'il disparaisse du paysage. Ou bien la fille qui s'attache à une poubelle pour luter contre le polystyrène. Du génie. Comme ça dans le film on a une amie écolo, mais ça reste l'amie écolo quoi, aucun vrai message là-dessus, juste un petit sourire méprisant sympathique.

Que dire aussi de la sous intrigue avec la babysitteuse ? Genre la fille a une quinzaine d'années et a besoin de sa babysitteur, autrement dit une personne payée, pour lui raconter sa vie. Génial !

Faut pas croire, Disney sait exactement ce qu'ils font ! Et c'est pas bien !

streaming film complet