Download in HD

Little Big Soldier, la guerre des maîtres

Film de Ding Sheng Action et aventure 1 h 36 min 11 février 2010

Avec Jackie Chan, Wang Leehom, Sung-jun Yoo

Dans la Chine ancienne, une bataille très meurtrière oppose les Liang et les Wei. Un soldat, lâche et malin, fait semblant d'être mort pendant le combat. Seul survivant parmi les Liang, il fait prisonnier le jeune général des Wei. Il doit maintenant le ramener dans son camp pour obtenir une...

Il y a bien longtemps que beaucoup n'attendent plus grand-chose de Jackie Chan. Mis à part New Police Story, il faut remonter à plus de 15 ans, à savoir Drunken Master 2, pour retrouver un vrai bon film dans la filmographie du monsieur. Alors certes Contre Attaque et autre Rumble in the Bronx restent de sympathiques divertissements, mais ses nombreux films américains lorgnent trop souvent vers le divertissement familial bon enfant, généralement peu convaincants à l'instar du dernier en date A Spy Next Door (chroniqué sur le blog). Et on peut craindre le pire avec Karate Kid... Qu'en est-il donc de ce Little Big Soldier ? Autant vous le dire de suite, la surprise a été totale et il en ressort un excellent film.

L'histoire du film est relativement simple mais pourtant vraiment bien écrite par Jackie Chan himself (aussi producteur exécutif du film). On y suit le parcours d'un fermier, interprété par de dernier, qui a été enrôlé de force dans l'armée. Etant plutôt pacifiste dans l'arme, il joue à fond la carte de la ruse et se laisse passer pour mort. La batille finie, il est un des rares survivants mais va se rendre compte que le général de l'armée adverse, interprété par un excellent Wang Lee Hom (China Strike Force, Avenging Fist), est amoché mais encore en vie. S'il arrive à ramener ce général aux hauts placés de son camp, il pense qu'il sera grassement récompensé ce qui lui permettra de couler des jours paisibles dans sa ferme pour s'occuper de ses diverses plantations.

Malgré certaines scènes assez violentes et brutales, il plane tout le long du film cet humour qui caractérise la majorité des films de Jackie Chan. Mais là où elle pouvait apporter de temps en temps un peu de niaiserie ou de naïveté, ça se transforme ici en un ton léger extrêmement agréable. La « rivalité » entre Jackie Chan et son prisonnier donne lieu à des situations parfois cocasses, et tous les codes du buddy movie sont là, avec ses deux héros que tout oppose mais qui vont finir par devenir ami. Ces deux personnages extrêmement attachants sont vraiment très travaillés et nous paraissent vraiment humains, avec tout ce que ça comporte de défauts comme de qualités. Le « petit homme » campé par Jackie Chan est souvent couard, n'hésitant pas à jouer de ruse pour mieux s'enfuir, et ses faiblesses sont nombreuses. Alternant scènes comiques et scènes beaucoup plus dramatiques, rarement le jeu de Jackie n'a été aussi juste. Alors c'est certain, c'est essentiellement lui qui apporte cette touche d'humour à Little Big Soldier, essentiellement lors des combats, mais son rôle est beaucoup plus profond qu'il n'y parait.

Des combats, il n'y en a que peu, mais ils retiendront toute notre attention. Brutaux, ce sont surtout des combats dans un style extrêmement réaliste. Ici, très peu de duels mais plutôt des affrontements sauvages. Les câbles ne sont utilisés que pour fluidifier certains mouvements et amplifier certaines chutes. Le combat final dans lequel trois « forces » s'opposent est franchement assez bluffant et l'attaque dans le camp des barbares nous propose d'excellents moments de bravoure et un sauvetage à dos de buffle assez fendard. Il faut souligner que Jackie Chan ne participe pas à ces combats, du moins pas directement, laissant la part belle à un Wang Lee Hom vraiment charismatique. Mais ça ne signifie pas non plus qu'il ne se bat pas. Disons que les scènes où il intervient vont plutôt être basées sur l'acrobatie et autres pirouettes dont il a le secret, toujours à 100% dans l'humour. Le combat final ou même son affrontement avec le général en sont l'exemple même et prêtent vraiment à un bon fou rire (ce qui est réellement arrivé lors du visionnage).

Ajoutez à tout cela une superbe photographie, avec des paysages de toute beauté, une musique parfois envoutante, une fin surprenante, des cameos franchement agréables d'acteurs qui se sont fait discrets comme Yu Rong Gwang (Iron Monkey), et vous obtiendrez un putain de bon film qui fait vraiment plaisir à voir. Little Big Soldier nous prouve que ceux qui ont enterrés Jackie Chan depuis bien longtemps se sont bel et bien plantés et que Papy, comme s'amusent à l'appeler certains, en a encore dans le ventre et peut encore nous surprendre. Un ENORME coup de cœur !

streaming film complet