Download in HD

Carnage

Film de Michael Ritchie Action, policier, drame 1 h 28 min 28 juin 1972

Avec Lee Marvin, Gene Hackman, Angel Tompkins

Nick Delvin est l'homme de main de riches industriels véreux. Pour l'un deux, il doit se rendre à Kansas City afin de récupérer 500 000 dollars. En arrivant à l'adresse indiquée, la ferme industrielle de "Mary-Ann", il assiste à une vente privée bien particulière puisque en plus des animaux, sont...

Carnage est un film à la fois très singulier ET très cohérent. A savoir qu'à une trame de polar plutôt classique et basique, il ne cesse d'intégrer des éléments hautement subversifs, curieux, étonnants, magnifiques, décalés, bâclés, foutraques ou charmants.

Le point de départ ? Un tueur (Lee Marvin) est chargé de quitter Chicago pour rejoindre le Kansas profond pour récupérer une somme (boaf, une broutille: 500000 dollars) auprès d'un magnat local de la viande (Gene Hackman) et, dans le cas d'une impossibilité de recouvrer la dette, de faire le ménage.

Le "weird effect" s'introduit dès le générique de début. Des plans d'usine à barbaque, à la fois confondants de prosaïsme et de surréalisme (l'ingéniosité des hommes pour fabriquer de la saucisse au kilomètre laisse songeur) vont très rapidement être parsemés d'images furtives inquiétantes: il n'y a visiblement pas que du cochon dans la chaîne de production.

Cet angle inaugural ne sera jamais démenti: - il y a une foire au bestiaux mais ce ne sont pas des animaux présentés dans les boxs... (même si ces créatures sont bien à poil) - il y a un repas au restau de l'hôtel en tout point convenable, sauf si l'on prête attention à la robe revêtue par Sissi Spacek totalement affolante... - il y a une forte relation qui lie le méchant à son frère mais la nature de ce lien est pour le moins... curieuse - il y a fête agricole au village, mais quand on se met à tirer sur des citadins étrangers, cela ne provoque que sourires et réflexions amusées dans la foule, constituée d'enfants et de mères... - le méchant est bien entouré d'hommes d'armes mais leurs allures de rednecks bouseux donne à l'ensemble une touche pour le moins singulière. - les moissonneuses batteuses ne moissonnent pas que le blé. - Les orphelinats ne forment pas les jeunes filles que pour le mariage. - On ne poignarde pas dans le dos avec des couteaux. etc etc etc...

Ce qui achève de nous emballer tient en certains plans magnifiques (Michael Ritchie, dont la filmographie sera illuminée par ses trois premiers films -parmi lesquels celui-ci- avant de s'étioler doucement, vient de l'univers du documentaire et ça se sent) dont surtout, surtout, ce moment où la voiture de Marvin fend un paysage baigné d'une atmosphère orageuse (une vraie) soutenue par une musique toujours aussi réussie de Lalo Shiffrin.

Un faux thriller-revenge movie poisseux et moite (Si ! Si ! C'pas sec...), atypique et fulgurant. Champagne !

streaming film complet