Download in HD

Himalaya, le chemin du ciel

Documentaire de Marianne Chaud 1 h 05 min 25 novembre 2009

Bienvenue sur une autre planète. Un paysage minéral et désolé, d'une beauté à couper le souffle. Une vallée perdue à 4000 mètres d'altitude, la plus élevée qui soit habitée dans l'Himalaya. Bienvenue au monastère de Phuktal, dans la région du Zanskar. Les moines vivent là une existence...

J’espère que dans quelques décennies, quand on fera l’histoire de l’anthropologie visuelle dans les universités de sciences sociales (si elles ont encore la chance d’exister), le nom de Marianne Chaud s’imposera comme une référence, à la mesure de ce qu’est Jean Rouch aujourd’hui.

Le maitre mot pour résumer le travail de cet anthropologue est l’intelligence. Intelligence scientifique : l’auteure est une ethnographe rigoureuse, qui n’a pour le moment réalisé de films que sur un seul territoire, l’Himalaya, qu’elle arpente depuis plus de dix ans, maitrisant les cultures, les mœurs et les langues des hommes de là-bas. Dans notre société où l’intellectuel faussaire possède ses ronds de serviette dans tous les studios de télévision, nous avons tendance à l’oublier : le bon chercheur est avant tout un besogneux, un travailleur rigoureux et ascétique qui ne s’autorise à s’exprimer que lorsqu’il est parvenu, après de nombreuses années de travail, à une pleine compréhension de son objet d’étude.

Intelligence du regard : toute la formation ethnologique de Marianne Chaud se lit dans les scènes qu’elle nous donne à voir. Dans Le chemin du ciel, l’on se penche sur les moines tibétains par le chapitrage classique de l’épaisse ethnographie : modes de vie, tâches quotidiennes, nourriture, rituels, jeux et menus travaux nous sont exposés avec précision. Mais, loin d’emprunter le regard sec et distant de l’anthropologue d’antan, Marianna Chaud se montre également pleine d’empathie et s’investit dans son film comme un acteur à part entière. Pas pour éclipser ses interlocuteurs, mais bien au contraire pour les « accoucher ». Loin du voyeurisme, du pathos et des intrusions des fausses émissions ethnologiques comme Rendez-vous en terre inconnue – cette abomination -, Marianne Chaud évolue discrètement chez ses hôtes tel un bon fantôme, un esprit bienveillant qui suscite les sourires.

streaming film complet