Download in HD

Les Indomptés

Film de Michael Karbelnikoff Gangster et drame 1 h 44 min 26 juillet 1991

Dans le New York des années 20, deux bandes mafieuses décident de joindre leurs forces afin de régner en maîtres sur la pègre de la ville. Leur plan se déroule comme prévu jusqu'au jour où d'autres chefs de bandes voient d'un mauvais oeil cette ascension fulgurante...

Produit de studio qui surfe sur la vague du film criminel vintage engendrée par le carton de The Untouchables (Brian De Palma). Passons sur le charisme en berne des quatre gangsters/acteurs stars ou sur un réalisateur stagiaire qui est entré sur le plateau parce que dehors il faisait froid, ce qui choque le plus avec un film comme Mobsters c'est son extrême platitude. Il y a pourtant de la tune dans l'engin, un sujet qui appelait 1001 débordements (la vie de Lucky Luciano) même aux mains d'auteurs mauvais, des références écrasantes (The Godfather et Once Upon a Time in America) mais instructives. Rien, on ne voit que des chapeaux, des mitraillettes camemberts, de vieilles bagnoles et un générique de fin libérateur. Non seulement le film se fait feignasse mais en plus il arrive à être hypocrite en sublimant ces voyous au grand cœur jusqu'à une scène finale totalement ridicule où nos chers bandits inventent carrément la démocratie à l'américaine. Ce n'est plus une balle dans le pied, c'est une ablation. Même le plaisir de voir deux trois trognes au milieu des tronches de couvertures magazine en vedette est à renégocier, limité à quelques minutes (Chris Penn) ou quelques secondes (Robert Z'Dar). Quant au vétéran Anthony Quinn, engoncé dans un costume craignos, l'acteur n'a jamais été aussi cabotin et embarrassant. On se croirait dans Mafia ! de Jim Abrahams, l'ennui en plus. Ça frime mais ça a la main qui tremble quand il faut porter un revolver. Un polar de pré-ado qui joue au grand.

streaming film complet