Download in HD

Brighton Rock

Film de Rowan Joffe Drame et thriller 1 h 51 min 22 juin 2011

Un gangster tue un rival et se rend compte peu de temps après que son larcin a eu un témoin gênant : une serveuse. il décide de la séduire pour mieux la faire chanter.

Ma mère aimant beaucoup la version avec Richard Attenborough, nous avons eu l’idée lors de ma dernière visite de nous asseoir devant l’édition 2011 de Brighton Rock et bien mal nous en a pris.

La première moitié est si ennuyeuse que nous nous sommes véritablement posé la question de savoir si nous irions jusqu’au bout. Il faut bien 45 minutes avant que le film ne débute vraiment.

C’est bien simple, il n’y a aucun personnage pour éveiller notre intérêt ou auquel on pourrait s’attacher. Rose, qui tombe amoureuse du bad boy Pinkie, est bien trop simplette et pleurnicheuse pour qu’on s’intéresse à elle et Pinkie a tellement peu de charme qu’on se demande bien comment il parviendrait à séduire quelqu’un. Sam Riley, que je trouvais pourtant excellent dans Control, était de toute façon inadapté pour le rôle, le personnage étant censé entrer dans l’âge adulte alors que l’acteur a 30 ans bien tassés.

A l’inverse de la version originale, Brighton Rock manque de noirceur, d’un côté brut et menaçant. La production et la photographie ne sont jamais en phase avec le récit. La tentative de reproduction des 60’s de la part de Rowan Joffe est trop proprette et grandiloquente pour être honnête avec de temps à autres une poussée vers l’extrême opposée : l’appartement de Rose dans un logement social, chose nouvelle à l’époque, est absolument immonde et menace de s’écrouler à tout moment.

Ces incohérences sont assez représentatives du film en général. On y compte nombres de faux-raccords, de musiques inadaptées et d’ellipses incompréhensibles dans le montage. Si un défaut devait surpasser les autres, ce serait certainement les 1001 problèmes de rythme, qui nous font sauter de décor en décor sans qu’on y comprenne quoi que ce soit.

Une vraie perte de temps.

streaming film complet