Download in HD

Superman II: The Richard Donner Cut

Film de Richard Donner et Richard Lester Action, aventure et science-fiction 1 h 55 min 28 novembre 2006

Avec Gene Hackman, Christopher Reeve, Marlon Brando

Il s'agit d'un nouveau montage (une director's cut) du film de Richard Lester "Superman II" sorti en 1980. Ce nouveau montage se présente comme une suite alternative au "Superman" de 1978. Au casting on peut retrouver Gene Hackman, Christopher Reeve, et Marlon Brando dans un matériau d'origine...

Inutile de revenir sur la génèse de cet opus de Superman, je l'ai déjà fait en créant la fiche => http://www.senscritique.com/film/Superman_II_The_Richard_Donner_Cut/8833234 (ouais je sais jme la pète).

Si la critique de la version de 1980 par Richard Lester est déjà disponible en plusieurs exemplaires il n'est pas superflu de revenir sur ses principaux défauts, à savoir un montage affligeant avec la participation de quelques "stock shots" assez voyants et un rythme aussi entrainant que le 2nd mouvement de la 7è symphonie du bon vieux Ludwig, une interprétation approximative due à une direction d'acteurs tout simplement nulle, une bande son en carton délivrée par Ken Thorne (le John Barry du pauvre) et des ellipses scénaristiques mal venues.

Bon, qu'en est il en 2006 dans ce nouveau montage? Et bien ça va très vite: fini la vieille introduction à base d'attentat terroriste sur Paris (on regrettera l'absence de Richard Griffiths avant de se rappeler que vu sa participation au dernier volet des "Y'a t-il un flic" et à la saga "Harry Potter" ce mec a largement eu son heure de gloire. Neeeeeeext!) Fini les boutades potaches que même les Charlots n'auraient osé inclure dans les scènes coupées de leurs péripéties cinématographiques sur galette DVD. On a même droit au retour de Marlon Brando (qui avait claqué la porte après le renvoi de Richard Donner et emporté avec lui l'autorisation d'utiliser son image dans la bouffonerie qu'allait devenir la version ciné de Superman 2) et une jolie tirade sur la phrase sybolique du 1er volett "Le père deviendra le fils et le fils deviendra le père" qui prend ici tout son sens. La musique de Ken passe au 2è plan, en tant que musique additionnelle tandis que la musique de Williams vient reprendre ses droits (et on sent vraiment la différence). Même le personnage de Loïs prend ici du galon puisqu'elle a droit à quelques piques bien senties (comme au bon vieux temps du 1er volet) et sa première apparition à l'écran nous fait rassure assez vite sur la qualité du métrage en court. Richard (Donner of course) is not a dick! Même l'insupportable ellipse durant laquelle Kal-El retrouve ses pouvoirs est enfin dévoilée (et donne lieu à une des meilleures scènes de la saga).

"Mais après tout cet enthousiasme dans cette description, pourquoi seulement 6/10?" me demanderez vous. "Et bien -répondrais-je- le film souffre quand même de quelques ficelles scénaristiques non exploitées notemment le fait que Kal veuille vivre comme un simple humain et rejette le fardeau d'être un super-héros (et on devine que c'est du au licenciement de Donner tant les scènes qu'il nous a retrouvé semble ESSAYER d'explorer cet aspect). On dénote quelques faux raccords ici et là (mais rien de dramatique en regard de la version ciné qui est elle meme un faux raccord de 2h). Et même si l'humour potache et lourd de Lester s'est fait la malle, on retrouve celui de Donner (quand même plus subtil sur le coup) mais le métrage parait quand même austère en lui même.

Mais pour rééquilibrer, vu qu'on est à l'heure du blu-ray les effets spéciaux ont été upgradés pour le plaisir des yeux.

Bref cette mouture de Superman II est une belle réhabilitation de ce film et une leçon de montage => comment avec le même matériau de base on peut tout à la fois faire un film médiocre et bas du front et en même temps un divertissement efficace et sympathique. (inutile de dire que l'expérience doit être vécue en VO, ne serait ce que pour la performance de Terence Stamp très théatrale sur le coup mais plutôt sympathique.)

Ah oui, un dernier mot. On pourra noter (tout comme dans la version ciné mais j'aime ce petit détail) la participation de Jean-Pierre Cassel (oui, le papa de Vincent et de Rockin' Squat ainsi que le beau père de Monica) qui était un habitué des films de Lester. Repose en paix JP, toi qui aura marqué le cinéma international.

PS: /! /! LE MOMENT PUB /! /! on peut trouver cette version sur l'édition 3DVD de Superman 2 (pour une somme inférieur à 10 € frais de port inclus sur Amazone), ou à l'unité en blu-ray. Je sais, la pub c'est pas beau mais le film vaut le coup d'être vu alors quand c'est pour pas cher du tout autant le faire savoir nan?

streaming film complet