Download in HD

Le skieur de l'Everest

Documentaire de Bruce Nyznik et Lawrence Schiller 1 h 25 min 1975

Avec Yuichiro Miura et Douglas Rain

Le Japonais Yuichiro Miura est devenu célèbre en descendant les plus hauts sommets du monde à ski. En 1970, il a organisé une expédition pour descendre la face Sud de l'Everest, freiné simplement par un parachute. Cette aventure va coûter la vie à huit personnes. Le skieur effectue finalement une...

En 1970, Juichiro Miura décide de se lancer dans une aventure un peu folle, celle de descendre la face sud de l’Everest à ski. Habitué des épreuves extrêmes, ce skieur japonais détenait alors le record du monde de vitesse à ski et avait entre autres lignes à son cv la descente du Fuji-san tout schuss. Seulement voilà, pour descendre l’Everest à ski il faut déjà en réaliser l’ascension car à cette altitude il n’est bien sûr pas question de dépose en hélico. C’est alors que se monte une incroyable organisation qui va rassembler une logistique démesurée avec 27 tonnes de matériel et plus de 800 personnes dont des porteurs, des équipes d’alpinistes, des journalistes, une équipe scientifique et une équipe de tournage.

Ce film qui a obtenu l’oscar du meilleur documentaire en 1976 relate l’épopée à travers le point de vue de Miura dont un narrateur en voix off nous lit des extraits de son journal de bord. Sous cet angle le film n’est pas passionnant, Miura alternant son discours entre un délire semi-mystique et un aveuglement égocentrique, rendu étrange par la voix de Douglas Rain (la voix de HAL dans 2001). La narration est donc assez lourde et maladroite avec des plans de Miura dans toutes les situations. Lui seul existe et tous les autres ne sont que des silhouettes.

Là où le film est assez exceptionnel c’est dans sa réalisation et ses prises de vue de la montagne. Les moyens mis en œuvre sont importants mais le résultat est assez sidérant dans la qualité du cadre et de la photographie pour des séquences filmées dans de telles conditions et à une époque où la GoPro n’existait pas. Une expédition himalayenne a rarement été filmée de la sorte et on en prend plein les yeux. C’est un véritable tour de force notamment dans la séquence finale qui était particulièrement délicate à filmer.

Le film se découpe en trois parties, les longues journées de marche jusqu’au camp de base de l’Everest, la longue ascension puis le grand final de la descente à ski sur les pentes raides et verglacées. Cette séquence est assez curieuse et nous ramène assez vite à la stupidité/futilité de cette idée qui coûta quand même la vie à plusieurs sherpas. Miura dévala la pente avec un parachute dans le dos pour le freiner mais très vite cela se termine en chute et en une longue glissade dont il sortira indemne après avoir descendu près de 2000 mètres en 2 minutes.

Un film étrange pour un « exploit » qui l’est tout autant avec quelques séquences lunaires comme celle où les sherpas et les alpinistes installés devant un téléviseur au pied de l’Everest (rien que ça) regardent Les 7 samouraïs et la série Bonanza.

Un film qui vaut surtout pour son compte-rendu de l’expédition et de l’ascension de l’Everest avec ses images magnifiques plus que pour la performance et la personnalité de Miura.

streaming film complet