Download in HD

The Assassin

Film de Billy Chung Fantastique et arts martiaux 1 h 17 min 23 septembre 1993

Une envie soudaine de Wu Xia Pian m'est venue, et en fouillant au fond de mes tiroirs, j'ai retrouvé le dvd de ce The Assassin qui a première vu ne me disait pas grand-chose. Une fois la galette insérée, tout m'est revenu peu à peu... j'avais déjà vu ce film il y a bien longtemps et j'avais énormément apprécié. De suite, petit tour sur le vieux site HKmania, et là, oh surprise ! J'en avais déjà fait une chronique. Je la remets ici pour ceux qui l'auraient raté à l'époque parce que ce petit film méconnu vaut vraiment le coup !

Réalisé en 1993 par Billy Chung (Paramount Hotel, Undercover Blues), The Assassin est en fait un remake d'un film de la Shaw Brothers. Nous avons affaire ici à un wu xia pian de très bonne facture, au casting vraiment sympathique et qui se détache des autres films du même genre par une violence exacerbée.

En effet, le film regorge de passages bien sanglants, avec des jambes, des bras et des têtes qui volent de partout, des gerbes de sang bien vif giclent à chaque coup d'épée et il n'est pas rare que les ennemis se fassent couper en deux dans la largeur aussi bien que la hauteur. Le film nous met d'ailleurs dès le début dans le bain avec cette scène où le héros, emprisonné et torturé, se fait coudre les yeux en gros plan, plutôt sympa pour les amateurs. Mais ce n'est pas tout, le film ne fait vraiment pas dans la dentelle sur ce domaine là puisque ni femmes ni enfants sont épargnés, ce qui valu d'ailleurs au film lors de sa sortie une classification en Cat III (interdit aux moins de 18 ans). Cette violence très graphique rend plutôt bien à l'écran et donne encore plus de force aux combats déjà bien brutaux dans leur chorégraphie, assez rapides et aériens, certes pas toujours au top, mais dans l'ensemble réussis. Seul un combat est plutôt désagréable à regarder car il est en fait tout au ralenti, façon Crying Freeman de Christophe Gans. Ca va 2 minutes mais ça saoule rapidement.

La mise en scène est elle aussi de bonne facture malgré un budget apparemment serré : de jolis travellings et autres mouvements de caméra, une très belle photo avec des paysages magnifiques (le désert sur fond de coucher de soleil rouge / orangé est superbe), Billy Chung s'est plutôt bien débrouillé. C'est aussi le cas du casting, vraiment sympathique, avec à sa tête le rare Zhang Feng Yi (Sun Valley, Hunted Hunter), parfait dans le rôle du héros, la très belle Rosamund Kwan (Il était une fois en Chine, Dr Wai) qui n'est finalement que peu présente dans le métrage, mais surtout un Max Mok (Pedicab Driver, Il était une fois en Chine 2) surprenant dans un rôle dans lequel on n'a pas l'habitude de le voir.

Nous sommes donc devant un très bon wu xia pian, rempli d'excellentes scènes, qui pêche malgré tout par un final un peu trop vite expédié, mais qui ravira sans aucun doute tous les amateurs du genre. Dommage que le dvd Hk sorti chez Winson soit coupé de presque 5 minutes, espérons juste qu'une jolie édition uncut verra le jour rapidement. En tout cas, c'est du tout bon, et moi j'en redemande.

streaming film complet