Download in HD

Taipei Exchanges

Film de Hsiao Ya-Chuan Comédie et drame 1 h 22 min 14 mai 2010

Avec Gwei Lun-Mei, Zaizai Lin, Kôsuke Atari

Qu'êtes-vous prêts à abandonner pour réaliser vos rêves ?

Taipei Exchanges (2010) - 第36个故事 / 82 min Réalisateur : Ya-chuan Hsiao - 萧雅全 Acteurs principaux : Gwei Lun-Mei - 桂綸鎂 ; Zaizai Lin - 林辰唏 ; Han Chang -张翰 Mots-clefs : Taiwan ; Douceur ; Voyage ;

Le pitch : Au coeur d’un café, une nouvelle idée fait son apparition ! L’échange d’objet, symbole d’une philosophie de la vie. Le café de Doris suit sa route, au milieu d’une population locale et étrangère…

Premières impressions : Second film du réalisateur Hsiao Ya-chuan (Mirror Image – 2001), produit par Hou Hsiao-Hsien (The assassin, Millenium Mambo, Café Lumière), Taipei Exchange est pour moi l’archétype même du film taïwanais que j’aime. Un film délicat, doux comme un nuage de lait, au rythme lent et à l’histoire accessoire. Si je devais définir les films taïwanais que j’ai vus jusqu’ici, je dirais qu’il s’agit avant tout de films à ressentir et c’est exactement la sensation que j’ai après le visionnage de Taipei Exchange.

Taipeï Exchange ne raconte pas grand-chose, il ne fait que mettre en scène la vie d’un petit café, de ses deux gérantes et de ses clients, pourtant il se dégage une atmosphère sincère, calme comme une ballade au piano voix. Pendant quatre-vingt minutes, le quotidien édulcoré des protagonistes se déroule sous nos yeux, un quotidien un peu bohème qui ne reflète certainement pas la masse frénétique des travailleurs de Taipei mais plutôt celui d’un idéal où l’argent et la sueur ne seraient plus les seules valeurs. Le troc, le couchsurfing, l’échange d’histoires sont au cœur de cet idéal de partage que j’ai pu connaître lors de mes différents voyages en Asie. Grâce au film, j’ai pu ressentir de nouveau la douce chaleur des petits cafés que j’ai tant fréquenté en Corée et au Japon, des cafés souvent tenus par femmes, jeunes ou à l’aune de la retraite et dont l’atmosphère est toujours le reflet de la propriétaire. Ces cafés minuscules ont souvent été pour moi des lieux d’escales et d’écriture, presque comme des retraites mystique et qui sont certainement une des choses qui me manquent le plus à Paris.

Taipei Exchange se démarque-t-il des autres productions taïwanaises ? Difficile pour l’instant de répondre à cette question alors que je n’ai qu’une petite dizaine de longs métrages et une vingtaine de moyens métrages du pays au compteur. Pour le moment l’effet de la découverte fonctionne toujours, d’autant que cette maigre filmographie a été vue sur deux ans. Toutefois, le présence du plus grand réalisateur taïwanais à la production, la présence de la star locale Gwei Lun-Mei (Blue gate crossing, All About Women, Black Coal), le soutien du bureau du tourisme de Taipei et la sélection du film dans de nombreux festivals asiatiques (Busan IFF, Tokyo IFF, Hong Kong AFF) laisse entendre que le film fait partie du haut du panier. D’ailleurs pour l’anecdote le lieu de tournage est devenu un véritable café (le Daughter's Café à Taipei) qui après avoir été une attraction touristique pendant quelques années semble avoir fermé depuis.

Pour conclure, Taipeï Exchange est un film que je recommande à tous ceux qui recherchent un feel good movie loin des grosses productions. Je recommande également le film à tous les amateurs de voyages, à tous ceux qui ont eu la chance de partir un jour avec un sac à dos à l’autre bout de la planète et qui ont passé des nuits à refaire le monde dans des auberges de jeunesse ou dans des cafés polyglottes. Une couverture sur les genoux, une tasse de thé, et nous voilà repartis en voyage !

streaming film complet