Download in HD

Pokémon 17 : Diancie et le Cocon de l'Annihilation

Long-métrage d'animation de Kunihiko Yuyama Animation 1 h 16 min 19 juillet 2014

Avec Ikue Ōtani, Sarah Natochenny, Haven Paschall

Dans le monde souterrain de Diamant Ormpire, le pokémon Diancie est la Princesse. Le cœur de Diamant qui soutient le pays commence à se désagréger, et Diancie n’est pas encore assez forte pour en créer un nouveau. Tout en cherchant l’aide du légendaire pokémon Xerneas, Diancie rencontre un groupe...

En ma potentielle qualité de docteur ès films Pokémon, imperturbable tradition annuelle s’il en est, me voilà de retour pour causer du petit dernier : un dix-septième rejeton à base de « cocon de la destruction » et de plaidoyer anti-voleurs/ode à l’amitieyyyy (sic).

Ça commence par un cache-cache dans un dédale de gemmes sous-terraines, monarchie de son état peuplée de Strassie (aka. lapins/boules de cristal flottants et parlants) sur lesquels règne la prince$$ : Diancie, méta forme glam et allongée des autochtones suscités, présentant néanmoins une big excroissance rocheuse au rez-de-chaussée. C’est accessoirement un Pokémon légendaire capable de te créer un diamant si gros qu’il ferait passer le PIB du Mozambique pour celui du Qatar (et déjà poli le diam’s !). Evidemment, tout n’est pas si simple dans l’univers des Pocket Monster de 6ème génération : la miss a besoin d’un mentor (Xerneas, incarnation Miyazakesque dans un monde de diamants bruts) pour obtenir ce superpouvoir superessentiel à la survie de son peuple. Du coup = quête. Mais en attendant, cette pierre précieuse du haut/bulbe géologique du bas doute (tapette !) et répond « okidoki » à son padre quand bien même « a simple yes » suffira (les valeurs meuf !).

Après qu’une petite intro en voix-off nous ait rappelé les structures de la base au cas où on ait oublié comment on s’est retrouvé là (en nous montrant un max de bêtes l’air de rien, t’inquiète), on retrouve une nouvelle fois ASHSACHAKETCHUM et son binôme fluo, accompagnés de nouveaux compagnons de route dont un blondinet scientifique (« SCIENCE ! » dira-t-il à un moment) et sa sœur qu’il peut mettre dans son sac mécanique. On note : la dite sœur est elle-même accompagnée d’un DEDENNE, sorte de dopplebanger « à la Jar-Jar » (en français dans le texte) de l’éternel numéro 25. Bon certes ces nouveaux bestouilles sont tout de même plus stylet (rapport à la Nintendo DS les gars) que ceux d’avant, néanmoins l’heure n’est pas à l’oisiveté pour la team de backpackers : Pikachu a un troisième œil pour le danger et comme Diancie is in town, forcement je vous laisser deviner la suite (si vous avez vu n’importe lequel des films précédents, vous aurez toujours juste).

Du coup, après que la Team Rocket (= BOUFFONS, et sérieux il serait temps de songer à changer de coiffure) ait fait son petit caméo comique, la team gentils rencontre Sa Majesté Diancie, à qui ils apprennent ce que veut dire « friends », que « travelling with friends is fun » (merci) et les voilà tout de go à manger des patates, prendre le bus ou encore faire du shopping ( !) ensemble. Sauf que pendant que son altesse caillouteuse fait les soldes, un royaume sous-terrain se meure. Donc forcément elle chiale (GROS problème de confiance en soi), puis a les yeux illuminés en murmurant « my friends… ». Jolie métaphore de la caverne à l’heure du capitalisme ou quoi ?

Mais bon après quelques explosions, quelques pleurs, une bad romance et la passation de pouvoir en question (tout ça en 20 minutes), c’est déjà l’heure de secouer la main à n’en plus finir : OUI vous resterez amis pour la vie, comme les Bronzés 3, et oui le soleil se couche déjà sur le monde des Pokémon.

streaming film complet