Download in HD

God's Not Dead 2

Film de Harold Cronk Drame 1 avril 2016

Avec David A.R. White, Ray Wise, Robin Givens

Une prof de lycée connaît de nombreux problèmes après avoir répondu à une question sur Jésus en classe.

L'existence de ce film pose plusieurs questions, dont la première, la première de toutes, il y avait vraiment un God's Not Dead 1 ? La seconde c'est est-ce-que c'est un placement de produit pour des Prius ? Parce qu'on a quand même un film qui arrive au détour de deux conversations qui n'ont rien à voir à mentionner que rouler en Prius c'est quand même super bien.

Sinon le film est une blague monumentale, où les gentils chrétiens sont opprimés par le vilain Etat qui ne veut pas que l'on prononce le nom de Jésus. Alors honnêtement je ne sais pas comment c'est aux USA, mais en France on enseigne le fait religieux et dans les programmes on doit parler de la Bible, de Jésus... Donc là voir aux USA où ils sont tous là jurer sur la Bible dans un tribunal, une prof se faire engueuler car elle a mentionné Jésus, ça me fait doucement sourire. Surtout que leur laïcité est beaucoup plus permissive que la nôtre.

Surtout que là, effectivement l'accusation est volontairement absurde puisque la prof répond à une question. Donc en fait on assiste à un bel homme de paille pendant deux heures. En plus tous les athées sont des méchants types intéressés uniquement par l'argent. Bref, niveau caricature c'est pas mal.

Mais, le mieux reste que la prof fait des choses qui sont réellement dérangeantes, comme parler de Jésus de manière prosélyte en dehors des heures de cours à une élève, comme faire la quête pour une association chrétienne... (ça même en Alsace qui sous le concordat tu ne peux pas le faire) Mais elle n'est pas jugée pour ça... Donc en fait elle est coupable de ce qu'on lui reproche, mais pas sur ces faits là. Mais ça, ça n'est jamais abordé.

En plus tout semble tourner autour de la foi plus que de la justice. Genre on a une fille qui vient remplacer un membre du jury malade, elle a l'air gothique un peu et en fait on voit à la fin qu'elle a une croix tatouée... Sauf que c'est totalement con, c'est clairement un film débile, plutôt que de se battre sur le terrain de la justice pour défendre le droit de parler de Jésus en classe (ce avec quoi je suis d'accord), ils se placent en opposition entre les croyants et les athées.

D'ailleurs ils n'en ont rien à battre de la raison, puisque la plaidoirie finale de l'avocat de la défense c'est juste n'importe quoi, c'est juste faire passer sa cliente pour une victime en l'agressant et en disant qu'elle se fera condamner au nom de la tolérance et de la liberté pour avoir eu l'audace de parler de Jésus. Bon déjà on peut s'en douter tout le film est réalisé comme un téléfilm merdique, mais alors cette scène là, qui est quand même censée être le point d'orgue du film est juste consternante visuelle (et dans le discours... mais bon ça on s'en doutait).

Mais le mieux c'est qu'on nous annonce un troisième film, avec le juré malade qui a dû quitter le jury, qui se fait arrêter pour une raison inconnue...

Alors ce genre de film est contreproductif, parce que déjà très mal fait, c'est laid, c'est con, mais surtout c'est tellement long pour rien, on nous saoule avec des personnages secondaires dont on se branle, une sous-intrigue cryptogay entre deux pasteurs qui passent le temps à se dévorer du regard et à se faire des sourires en citant la Bible et à se prendre dans leurs bras... On nous saoule avec une fille en rédemption d'un cancer, un groupe de musique chrétien... Mais qu'ils commencent déjà par savoir écrire leur histoire correctement, ensuite ils pourront ajouter des trucs, là le truc ne se tient pas une seule seconde.

Et je n'aime pas cette victimisation, cette manière de venir faire passer le pauvre chrétien comme une victime, du coup ça me donne envie d'être du côté de l’État et de les oppresser... Surtout que certains de leurs arguments sont discutables, notamment un mec qui compare les évangiles et qui dit que c'est des vrais témoignages, alors que les évangiles sont un peu plus compliqué que ça au niveau de leur genèse. On te balance que Jésus est une vérité historique, ce qui est encore discuté... Bref...

Je crois qu'ils n'ont pas compris que c'était contreproductif d'en faire des caisses comme ça et qu'un peu de subtilité ferait du bien à leur discours.

Et ça n'ose même pas poser réellement la vraie question que posait Antigone sur le choix de l'obédience, entre la loi des Hommes et la loi des dieux. (et donc du problème de la religion en société, car comment fait-on pour faire respecter la loi des Hommes lorsqu'elle est contraire à la loi des dieux, si à côté il y a la vie éternelle qui est en jeu ?)

streaming film complet