Download in HD

Hood of Horror

Film de Stacy Title Comédie, Épouvante-horreur et sketches 1 h 24 min 4 novembre 2006

Dans un quartier baigné par le hip hop, trois histoires horrifiques.

Je viens de découvrir une nouvelle curiosité filmique ! Et celle-ci m'a grandement impressionné ! Je ne m'attendais pas à grand chose venant d'un film comico-morbide mettant en avant Snoop Dogg (un célèbre rappeur américain qui m'est totalement indifférent dans l'ensemble), et pourtant je me suis bien diverti en regardant "Hood of Horror".

SCENARIO: Dans un vieux ghetto malfamé et sinistre, plusieurs âmes en peine errent dans la douleur et les lamentations. Cet endroit est le Ghetto des Horreurs ! Son gardien infernal va nous y guider au travers de trois histoires de rue qui ont mal tourné... Les victimes de ces récits macabres s'apprêtent à littéralement vivre l'Enfer ! Si je devais vous résumer ce film en quelques mots, je vous demanderais d'imaginer les Contes de la Cryptes... mais dans le ghetto ! Ce format est idéal pour exploiter différentes histoires et installer une ambiance unique emplie de sang, de terreur, et un peu d'humour aussi. Comme souvent dans ce genre de film regroupant plusieurs courts-métrages, chaque récit nous transmet une morale et nous offre une fin cruelle mais juste pour les protagonistes qui sont alors les architectes de leur propre déchéance. J'aime bien le ton du film qui se trouve à cheval entre le délire assumé et l'oppressante folie. Le fil rouge (représenté par Snoop Dogg) sait rester à l'écart sans pour autant se faire trop absent. En fin de compte, le seul vrai problème que je trouve au film est son rythme. En effet les contes sont passés trop rapidement ce qui donne la sensation que pas mal de choses ont été survolées malgré leur potentiel. Et voici un avis rapide des trois contes : "Maléfice" : Point de départ intéressant et message louable... dommage que les enjeux ne soient pas assez clairs et précis... "L'Héritage" : Bonne histoire avec de bons personnages, complétant une trame très fluide et bien équilibrée. "La Récompense" : Court mais efficace, il y a une sensation de justice qui se dégage de cette histoire avec un soupçon de subtilité bien amené.

VISUEL: Très honnêtement... c'est vraiment du bon boulot ! Je m'attendais à une esthétique de clip, et c'est plus ou moins ce qu'on a... mais une BONNE esthétique de clip BIEN PSYCHÉDÉLIQUE ! Les couleurs sont plutôt léchées et j'apprécie les efforts de mise en scène qui donne plus d'impact et de vie à l'ensemble de l'oeuvre. Les maquillages, même s'ils sont perfectibles sur quelques points, sont assez efficaces et donne une certaine sensation de réalisme bien palpable. Le sang est de bonne facture et j'aime beaucoup la façon dont les scènes gores ont été tournée, elles sont graphiques et (fort heureusement) ne se retiennent pas ! Le réalisateur voulait que les scènes violentes soient vraiment violentes et ça fait plaisir ! Les effets numériques sont peu présents mais ne font pas trop fakes. Je dirais même qu'ils ancrent le film dans une esthétique bien à lui. Je donne une mention toute particulière à la scène d'intro et aux scènes d'outro qui sont entièrement faites en animation 2D. Ces scènes sont d'une efficacité redoutable : elles apporte un certain élan de fraîcheur à l'oeuvre et me donne la sensation de revivre mes visionnages de "Afro Samuraï".

ACTEURS: Je vais garder le cas Snoop Dogg pour la fin... Commençons par évoquer les autres personnages. Mine de rien, il y a pas mal de guests dans ce film : Danny Trejo, Lin Shaye, Richard Gant, ... Et même si la plupart d'entre eux ne sont là qu'en tant que caméo, ils sont plutôt convaincants dans leurs interprétations respectives. Les différents protagonistes des contes sont tous dans leur style. Si Daniella Alonso est très quelconque, Anson Mount joue à la perfection le c*nnard méprisant que tout le monde veut voir crever dans d'atroces souffrances, et Pooch Hall alterne plutôt bien entre le côté faussement triste et la folie désinvolte. Les autres personnages sont au final peu mémorables mais pas mauvais pour autant. Maintenant la grande question : est-ce que Snoop Dogg est un bon acteur ? Si on s'en tient à la définition stricte d'un acteur : non. Il est incapable de jouer autre chose que son propre personnage. Seulement voilà où se trouve la nuance : son personnage est idéal pour le rôle du Gardien ! Il dégage un charisme et un cynisme très approprié à ce fabulateur machiavélique qui règne sur le ghetto ! Petite recommandation personnelle : regardez le film en VF ! Les voix sélectionnées sont bien plus inspirées et marquantes qu'en VO. Par exemple : on a remplacer la voix flottante et doucereuse de Snoop par le timbre solidement burné de Gilles Morvan (Garrus Vakarian dans "Mass Effect") !

DEFAUTS ? : - Les contes sont trop vite expédiés à mon goût... il y avait moyen d'y rajouter quelques minutes pour étoffer certains éléments de l'histoire. - La première histoire à une bonne thématique mais parvient difficilement à l'exprimer à cause des intentions d'un certain personnage qui ne sont vraiment pas claires... - Quelques effets réels font un peu pâle figure à côté du reste... - Tous les acteurs ne sont pas très convaincants. - J'aurais aimé plus de background autour du Ghetto de l'Horreur et de ceux qui y vivent...

streaming film complet