Download in HD

Wreckage and Rage: The Making of 'Alien 3'

Documentaire de Charles de Lauzirika 3 h 02 min 2003

Documentaire sur le tournage chaotique d' Alien 3

Ce documentaire est précieux à plus d'un titre, car il est un reflet de ce que peut être un film de studios.

Après les succès d'Alien et d'Aliens, la Fox n'entend pas laisser tomber cette franchise. En effet, dès 1987 il est demandé à William Gibson d'écrire un nouveau chapitre, où un vaisseau de l'U.P.P (Union of Progressive People) s'amarre au Sulaco et où l'équipage trouve les 3 Belles au Bois Dormant (soit Hicks, Ripley et Newt) dans leurs caissons d'hypersommeil...

Ce sera Hicks qui sera le héros (Ripley se réveillera hystérique et sera aussitôt plongée dans un sommeil prolongé, tandis que Newt sera envoyé chez son oncle) d'un scénario reprenant la thèse de l'invasion d'une station spatiale...

Ce script sera vite rejeté. Vint ensuite un autre script d'Eric Red (avec des Alien Sheep, Alien Cow, Alien Bug et autre Xeno ayant pris les caractéristiques de leurs hôtes) se déroulant aussi dans une station spatiale, où aura été mis en place une sorte de campagne (fermes, champs de blés...).

David Twohy entre alors en scène et retravaille les deux scripts de Gibson et situe l'action sur une planète-prison, où sont réalisées des expériences génétiques pour la Division Armée de la Weyland-Yutani. Tout partira en vrille et ce sera une guerre contre les Aliens..

Renny Harlin étant attaché à la réalisation depuis son carton A Nightmare On Elm Street 4, il trouve ces trois scénarios très moyen, car il y sera aussi question de lutte armée contre les Xenos (comme dans Aliens, donc). Devant les hésitations de la Fox et après une année de travail pas très productive, Harlin quitte le navire et s'embarque sur deux autres films en simultanées: The Adventure of Ford Fairlane et aussi une autre séquelle d'un film Fox, intitulée Die Hard 2-Die Harder.

Harlin out, Vincent Ward in. Celui-ci (ayant impressionné avec son The Navigator) décrit un planétoïde minuscule à la structure métallique recouverte de bois et où des moines vivent en reclus à la manière médiévale. La capsule de secours du Sulaco s'écrasera sur le lac artificiel (sis sur la partie supérieure du planétoïde) et Ripley sera bientôt traitée comme une paria, puisque un Drone Xeno débarquera aussi... Ce concept étrange mais séduisant partagea les producteurs et le studio, quelques incohérences scientifiques se faisant jour (d'où vient tout le bois habillant le planétoïde, comment croire en une atmosphère épaisse de seulement trois mètres...). Mais pendant ce temps, les décors sont largement construits dans le studio 007 de Pinewood, puisque Norman Reynolds (set designer) a eu le feu vert !

Ward fait quelques concessions mais la Fox et Brandywine demandent plus que ça... Las, Ward est éjecté de son bon gré.

Entering David Fincher. Et là, c'est une lutte acharnée entre ce réalisateur novice (pubs et clips sont ses seuls bagages), Brandywine et la Fox. Le tournage s'éternise (Fincher est un maniaque, son assistante est un "espion" à la solde de la Fox, Jordan Cronenweth -atteint de la maladie de Parkinson- doit être remplacé par Alex Thompson, le costume designer quitte le tournage après l'arrivée de Fincher, David Giler ne fait rien pour arranger les choses et surtout, le scénario est toujours incomplet...) et les esprits s'échauffent.

Toute l'équipe est alors rapatriée du Royaume-Uni vers L.A et un prémontage est projeté à la production. Plus de 3h30 de métrage et des scènes "difficiles" (l'autopsie de Newt semble horriblement réaliste, la trame narrative s'éternise...enfin, selon les producteurs, hein !) achèvent de miner le moral de Brandywine/20th Century Fox.

De nouvelles scènes sont tournées, d'autres sont tronquées ou éliminées en dépit du bon sens... Fincher n'en peut plus et abandonne son film...

Voilà en substance de quoi parle cet excellent documentaire très complet. On y trouvera donc les témoignages de:

Gordon Carroll/David Giler (Brandywine),

-Jon Landau (Vice-président de la Fox),

-Ezra Swerdlow (producteur exécutif),

-**Sigourney Weave**r (co-productrice honorifique),

-Lance Henriksen (Bishop II)

-Charles Dance (Clemens),

-Charles S. Dutton (Dillon),

-Paul Mc Gann (Golic)

-Ralph Brown (85)

-et même Michael Biehn, rayon acteur...,

-Hans Rudi Giger (creature design)

-Alex Thomson (directeur de la photographie)

-Tom Woodruff Jr et Alex Gillis (conception Alien)

-Terry Rawlings (monteur),

-Norman Reynolds (chef décorateur),

-Elliott Goldenthal (compositeur),

-Bob Ringwood (costume designer).

Bien sûr, le grand absent est David Fincher, qui ne veut plus entendre parler de ce film depuis sa sortie en 92...

A noter que la version intégrale de Wreckage and Rage n'est enfin apparu que dans le coffret BR Anthology (soit 3h02), car c'était une version censurée par la Fox dans les éditions précédentes (coffret Alien Quadrilogy compris, la durée étant de 2h40).

PS: vous n'y trouverez pourtant pas trace des scénarios de Gibson (2), Red, Twohy, Ward et autres... Je suis en cours de,lecture de celui de Red et lorsque je mes aurai tous lu, j'en ferai le résumé sur la critique d'Alien 3 (pour les 3 premiers) et à la suite de cette critique du doc (les autres, donc). Patience pour ceux qui sont intéressés, donc :)...

Artwork by M.Y Self.

streaming film complet