Download in HD

Blade

Film de Stephen Norrington Action et Épouvante-horreur 2 h 21 août 1998

Blade est un être mi-homme/mi-vampire. Aidé par Abraham Whistler qui l'a recueilli adolescent, il combat les vampires ennemis, dont Deacon Frost, qui veut devenir le vampire le plus puissant du monde.

Fan de combats d'arts martiaux ? Fan de duels à l'épée ? Fan de fusillades furieuses ? Blade peut vous offrir tout cela dans un long-métrage nous exposant à un monde moderne de vampires et intégré à celui des humains pendant une durée de deux heures de visionnage. Dans cette production, nous assistons à un combat acharné et mené par Blade, un super-héros faisant partie de la famille Marvel, qui doit empêcher un clan de vampires de procéder à un rite d'antiquité ayant pour but de faire de Frost, le chef du clan, le plus puissant des vampires. Mais Blade n'est pas n'importe quel combattant. Suite à la morsure d'un vampire sur la mère de ce dernier pendant une période de grossesse, Blade a acquis la force et les capacités physiques des vampires. Ce qui fait de lui un combattant hors du commun et très casse-cou pour les buveurs de sang. Avec l'aide de son mentor Abraham Whistler et du docteur Karen Jenson, Blade s'engage dans une mission à haute risque tout en défonçant la gueule des vampires osant lui chercher des crosses avec toute une panoplie de gadgets high-tech et de gros calibres.

Ce rôle fut attribué à Wesley Snipes qui est très appliqué dans la peau d'un redoutable chasseur de vampires. Vêtu entièrement de cuir et de lunettes de soleil noires, Wesley se donne à cœur de joie de nous livrer une image adéquate du parfait bad guy. Il se montre performant en tout, quelque soit en art martial ou en maniement à l'épée. Il a de quoi de vous surprendre à tout instant pendant le visionnage. Kris Kristofferson a une bonne allure pour camper le mentor de Blade. Il joue bien le genre de mec restant à l'abri du monde réel et préférant prendre soin de Blade comme si c'était son fils avec une tenue très décontractée, un peu genre motard. Je ne dirai pas grandes choses du reste du casting, ils font tous parfaitement l'affaire à part Stephen Dorff dont je l'ai trouvé lourd et pas très imposant avec son corps maigrichon face à un Wesley baraqué. Après, ce n'est qu'un détail, et loin d'être gênant pour savourer ce film d'action très bien menée par le réalisateur Stephen Norrington qui a su développer un univers sombre, sanguinaire et hard tout en respectant à la lettre les conditions et les habitudes de vie des vampires.

Rien que l’esbroufant scène d'ouverture dans une discothèque peuplée de vampires, on est déjà sous le charme. Blade se pointe, n'exprime aucune peur et dégaine à la vitesse de l'éclair son fusil à pompe pour buter le premier vampire. Il explose tout le monde avec ses poings, ses pieds, ses flingues et son épée en toute fluidité et transforme cette discothèque en un véritable carnage. Et c'est comme ça dans toutes les scènes d'action. Chaque combat est tourné avec adresse et réalisme. Les effets spéciaux sont pas mal foutus pour être un bon accompagnement aux scènes d'action avec quelques phases juteuses et gores comme des têtes qui gonflent jusqu'à en exploser. Histoire ne pas oublier que c'est un film d'épouvante que nous regardons. Et ce n'est en aucun cas répétitif. On découvre toujours de nouveaux potentiels de Blade à chaque affrontement. C'est un personnage qui est bien mis en valeur avec sa difficulté de maîtriser sa soif du sang. Ce qui donne bien plus d'intérêt à le suivre puisqu'on peut se demander comment il peut gérer cette soif incontrôlable. Ce dernier peut très bien représenter un danger pour les humains alors qu'il est censé les protéger. Ce qui fait de Blade un super-héros à la fois fascinant et attirant. Le réalisateur signe un film d'action avec toute la base appliquée pour ce genre de long-métrage tout en donnant un ton moderne à la civilisation des vampires et mettant parfaitement à l'honneur l'incontournable tueur de vampires. Si vous voulez voir du sang, vous allez être servis. 8/10

Et vous croyez que je vais croire à ça ? Oui puisque vous avez rencontré l'homme calciné à l’hôpital. streaming film complet