Download in HD

Blame!

Long-métrage d'animation de Hiroyuki Seshita Science-fiction 1 h 46 min 19 mai 2017

Avec Takahiro Sakurai, Kana Hanazawa, Aya Suzaki

Dans un futur sombre et chaotique, nous retrouvons Killy, bien décidé à sauver de l’anéantissement une civilisation au déclin apparemment inexorable.

Le voilà, le film que j'attendais pour 2017 !

Pour info, c'est une réalisation exclusive au service Netflix.

Blame! c'est quoi ? C'est d'abord l'un de mes mangas préférés.

Blame! est le fruit de Tsutomu Nihei. Ancien architecte, notre homme se reconvertit dans le manga à son retour au Japon, à défaut de percer dans le milieu que ses études lui ont préparés. Il réalise alors Blame!, un manga au style cyberpunk qui marque par des décors immenses et hyper détaillés dans leur architecture. Le manga est très contemplatif, dépourvu (de peu) de dialogue dans une ambiance sombre et froide.

Mais Blame! est aussi marqué par son personnage-clef : Killy (et son émetteur de positron). Ce dernier enquête sur un terminal génétique qui lui permettrais de mettre un terme l'expansion de la "Megastructure". Sur sa route, il va rencontre diverses civilisations, certaines organiques, d'autres cybernétiques. On y découvrira diverses factions (les Silicates, les Sauvegardes, etc), chacune avec leur but précis. Les humains ? Tous devenus mutants, ils sont rares dans Blame! et pourchassés dans cet enfer que représente la "Megastructure".

A noter qu'une adaptation animée sous la forme de 6 OAV existent - leur durée n'excède pas les 5 minutes. Composé de bruitages d'ambiance, les OAV est une représentation assez fidèle du manga. Rien ne vous empêche de les regarder avant de lire le manga car il y a que peu de spoiler d'autant que les OAV ne forment que des bouts d'intrigue expérimentale dans leur forme.

Et cette adaptation chez Netflix ?

Depuis la publication du manga (qui remonte à 2003 en France), beaucoup de choses ont changés.

D'une part, Tsutomu Nihei à mesure qu'il publiait de nouvelles œuvres, il a fait évolué son style. Exit l'aspect impersonnel et très dérangeant de Blame! (NOiSE, préquel à Blame! est encore plus torturé et gore par moment), Nihei rajoute davantage de dialogues et de personnages afin que l'histoire puisse parler à plus de gens.

Secondement, il y a eu l'expérience avec Polygon Pictures en 2014 pour l’adaptation de Sidonia no Kishi (les Chevaliers de Sidonia en VF). Là encore, un de mes animes coup de cœur et si vous avez Netflix (ou pas d'ailleurs), vous devez la mater ! Pourquoi en parler ? Parce que l'utilisation de la CGI colle assez bien avec le design des personnages de Nihei.

Et forcément en 2016, quand je découvre l'annonce d'un film sur Blame!, je ne fût pas étonné que le studio en charge soit Polygon Pictures.

Critique du film

Du coup... on y retrouve une production Polygon, avec ses qualités mais aussi des défauts.

Les scènes d'actions y sont bien réalisées, quelques moments de tensions. Killy est parfaitement restranscrit, un design fidèle (comme avec Sidonia). Le style CGI fonctionne et colle avec l'univers de Blame!, l'OST qui accompagne les images, est de très bonne qualité.

Par contre l'intrigue est beaucoup trop réductrice de l'oeuvre dont elle emprunte les enjeux et les personnages. Grossomodo, ce film d'animation n'est l'illustration que d'une partie de l'aventure de Killy dans sa quête du Terminal Génétique. Sauf que...

Le film s'éloigne de l'image que j'ai avec la lecture du manga qui est une oeuvre froide, où l'humain est écrasé par l'immensité de la Mégastructure (et c'est ça qui reste génial). Le manga est une vision pessimiste et sombre de l'humanité par son créateur - aussi belle soit-elle dans sa forme.

Ici j'ai la sensation que le film a le cul entre deux chaises, soit de respecter le matériau d'origine, soit de s'en éloigner avec l'introduction de personnages humains afin de faciliter notre pathos. Déjà présent dans le manga, le film y développe les personnages humains qui viennent en aide à Killy. Ce dernier étant peu locase et expressif, les émotions et notre attachement sont censé se porter sur les autres protagonistes. Mais ça ne fonctionne pas.

Les fans de Blame! dont je fais parti, ne sont intéresser que par la quête de Killy et de son "héros". Les humains, on s'en fout car ils sont peu présenté, en plus de ne pas être hyper intéressant. Sans compter qu'on retrouve qu'en partie, l'ambiance si spécifique au manga.

Certes les trailers annonçaient un peu la couleur mais j'avais espoir d'une seconde partie plus magistrale. A la place, j'ai passé un bon moment (étant fan de l'univers) avec un truc hybride qui n'est pas Blame!

Pourquoi 7 en note ? Car le film se laisse regarder, que l'OST déboîte (c'est important) et que le travail est quand même très propre en dehors du traitement de l'intrigue. Et puis y a quand même Killy et Shibo.

Cependant si vous cherchez un film d'animation qui rappel l'essence de Blame!, je ne peux que vous conseillez de regarder Tenshi no Tamago (L'Oeuf de l'Ange en VF). Et puis sinon y a le manga qui reste un must dans son genre (et Biomega du même auteur).

streaming film complet