Download in HD

PARDON YOUTUBE : comment on a hacké Google et la Commission européenne

Documentaire de Autodisciple 1 h 02 min 26 décembre 2016

En septembre, Youtube a contacté Laetitia de la chaîne le corps la maison l'esprit pour une interview de Jean Claude Juncker, président de la commission européenne. Cette interview Youtube en direct, censée refléter les questions de la jeunesse européenne et être 100% libre, était en fait...

Je n'aime ni Youtube, ni Google et encore moins l'Union Européenne, mais ça c'est d'une débilité sans limite... J'avais vu comme tout le monde la vidéo de l'interview que j'avais bien aimée, la fille est jolie, elle maîtrise son stress, elle pose des questions qui pourraient être intéressantes, mais ça s'arrête là, elle n'a rien révolutionné du tout... et ce documentaire fait semblant que si... ils ont fait dérailler un plan de communication, sauf que non...

Parce que ce docu ne montre jamais l'interview en entier on a donc juste les retours assez malhonnêtes des participants qui s'autocongratulent, mais surtout jamais on ne vient t'expliquer en quoi là le Président de le commission européenne a été mis en difficulté. Moi j'ai vu un type posé, calme, très agréable qui répondait bien volontiers aux questions à sa manière sans que les réponses soient réellement pertinentes et quelqu'un en face qui n'osait pas ou ne savait pas comment faire pour insister...

En fait pour moi, ce documentaire de merde, c'est un peu Merci Patron, mais en encore plus nul, parce que Merci Patron était une petite victoire quand même pour ce couple de vieux, mais là, elle est où la victoire ? D'avoir réussi à poser une question qui n'a pas obtenu de vraie réponse ? Génial, l'UE tremble...

Il y a un moment où il faut relativiser et se rendre que c'était rien du tout.

Pire, le documentaire n'est pas même didactique sur les différents moyens de faire pression afin d'influer sur les questions... Ben ouais c'est normal que Google ne veuille pas que dans l'interview qu'ils organisent que quelqu'un mette mal l'invité, sinon forcément ce genre de partenariat ne se fera plus. C'est comme les gens qui ne passent plus chez Ruquier car un de leur chroniqueur débile leur est rentré dedans, ou parce qu'ils ont peur que ça arrive...

La commande qui a été passée était de faire une interview orientée sur la personnalité du Président, pas orientée politique, il est normal que les types essayent de faire de sorte que la commande soit respectée... Alors que le type soit maladroit, qu'ils tentent d'acheter la sympathie avec des Twix, ok, mais est-ce-que ça vaut un truc de 1h pour en parler, pas sûr ! Et en fait on se rend qu'il aurait été bien plus intéressant de voir comment un lobbyiste fait pour obtenir ce qu'il désire de manière assez neutre plutôt que de jouer la carte du grand complot avec plus ou moins de sérieux... surtout qu'à côté tu as un film réellement paranoïaque qui s'appelle Citizen Four et c'est autre chose que de faire croire en blaguant qu'on a empoisonné un Mars.

En fait ce truc c'est une manière de monter un épiphénomène en épingle pour se sentir exister... parce que techniquement on s'en cogne... Claire Chazal choisie par Sarko pour l'interviewer qui pose la question sur les Roms elle s'est fait remonter les bretelles devant toute la France... là la fille, ben rien... au pire on se souvient de son sourire... Tout ça pour dire que si jamais le type était vraiment agacé ou dérangé, il l'aurait humiliée, il lui aurait montré son incompétence en sortant totalement de ses gonds... ça n'a pas été le cas.

En fait j'ai surtout l'impression que pour une fois des vidéastes sont sortis et ont découvert le vrai monde que côtoient les vrais gens et se rendent compte que oh surprise et bien il n'est pas tout rose...

Puis quant à l'histoire de la pression avec le contrat à la fin pour acheter son silence, déjà avoir pour rêve de faire ambassadeur pour une marque en faisant de l'humanitaire, faut déjà avoir un sacré grain et ne pas se respecter... c'est accepter d'être un faire valoir pour donner une bonne conscience à une entreprise dégueulasse.

Et c'est assez ironique que de parler de censure alors qu'ils mettent tout en ligne, sur Youtube... si jamais vraiment ils avaient un problème avec ça, ça serait déjà parti depuis longtemps... donc franchement... il faut arrêter de se prendre pour le Che et de croire avoir fait une petite révolution, quand en fait on a juste sucé le Capital un peu plus tout en montrant que sur la plate-forme de Google on pouvait avoir la même chose qu'à la télé, du direct, des questions de fond et de la langue de bois...

Rien que le fait d'avoir un avis sur ces gens m'agace, ils méritent tous notre mépris, les vidéastes, comme Google, comme Juncker...

streaming film complet