Download in HD

The Beach Bum

Film de Harmony Korine Comédie 1 h 35 min 21 mars 2019

Avec Matthew McConaughey, Isla Fisher, Snoop Dogg

Garçon à l’esprit rebelle, Moondog n’obéit à aucune règle, sinon les siennes ! Alors qu’il pensait s’être constitué un petit trésor de guerre, son butin se volatilise. Mais Moondog est de la trempe des survivants et il renaîtra une nouvelle fois de ses cendres…

Quel plaisir durant les premières minutes de retrouver le style Harmony Korine, du moins celui de "Spring breakers", œuvre au propos percutant et à l'esthétique fascinante, pour laquelle j'ai une grande affection.

On retrouve un personnage central à la fois perché et charismatique, campé par un Matthew McConaughey arborant une longue chevelure blonde filasse, qui pourra rappeler Alien du film précédent. Ce héros épicurien et défoncé en permanence, nommé Moondog, mène une existence paisible dans les Keys, cet archipel préservé au large de la Floride.

Un peu voyou, mais surtout poète de génie à ses heures perdues, Moondog est rappelé sur le continent suite au mariage de sa fille unique. On découvre alors son épouse Minnie Boo (Isla Fisher), son grand copain rappeur Lingerie (Snoop Dogg), et son agent littéraire (Jonah Hill).

Ce microcosme de marginaux hauts en couleurs se révèle bien sympathique, mais Harmony Korine a du mal à enclencher la seconde, et on finit par se lasser des grands éclats de rire un peu teu-bé de Moondog, de son éternel goût pour l'alcool et la dope, et de son obsession pour le sexe. "The beach bum" (le vaurien de la plage) comporte un aspect régressif tellement mis en avant que cela en devient un peu gratuit. OK, l'apologie de la liberté et de la jouissance fait plaisir à voir, mais on aurait aimé d'autres pistes de réflexion pour donner de l'épaisseur au récit.

Et ce ne sont pas les quelques péripéties plus ou moins drôles et savoureuses avec divers personnages secondaires (Zac Efron, Martin Lawrence,...) qui permettent de changer fondamentalement la donne.

Heureusement, Harmony Korine n'a pas son pareil pour esquisser des ambiances colorées et des atmosphères mélancoliques, à base de lumières somptueuses (couchers de soleil dans les tons pastels, petits matins au ciel clair, boîtes de nuit éclairées au néon) et de musiques variées composant une bande originale superbe de douceur. Sa science du montage contribue également à rendre la mise en scène singulière.

Loin de la sécheresse formelle et de la trashitude de ses débuts, Harmony Korine creuse donc le sillon entamé dans "Spring breakers", dans une tonalité plus légère, plus apaisée - mais sans atteindre la réussite de ce dernier. "The beach bum" reste une comédie sympathique, mais s'avère plus inégal et plus redondant, au point que la glorification de son héros glandeur, hédoniste et azimuté finit par tourner un peu à vide.

streaming film complet