Download in HD

Afraid Of The Dark

Spectacle de David Paul Meyer 1 h 07 min 21 février 2017

Avec Trevor Noah

Trevor Noah du Daily Show aborde les aléas de nommer un pays, comment les feux de circulation transforment les New-Yorkais et pourquoi il ne faut pas boire en Écosse.

Quel acteur ! Trevor Noah est définitivement un excellent comédien et ce "special" en est la preuve. Ici, il n'aborde pas des thèmes aussi pointus et son humour n'est pas aussi aiguisé que dans son émission quotidienne, le "Daily Show". C'est plus grand public. Mais, soyez rassurez, son analyse des sujets sérieux reste tout aussi pertinente et son angle tout aussi bien trouvé (sa conclusion de la rencontre Mandela-Obama est hilarante)

Mais de toute façon, cela n'est qu'une excuse pour nous prouver qu'il est mieux que nous parce qu'il est polyglotte ! Je rigole évidemment car l'utilisation intensive d'accents (la marque de fabrique de ce spectacle mais aussi de son humour en général) ne fait que rehausser son jeu d'acteur solide. Il arrive à tenir seul des conversations entre deux personnages tout en gardant une précision et une justesse dans leur caractérisation et une rapidité d'exécution qui forcent le respect. C'est ce qui rend la rencontre Mandela-Obama si drôle : si l'on ferme les yeux, on imagine aisément la scène. Pour ceux qui n'ont pas vu le spectacle, le passage dont je parle est disponible sur youtube si vous n'êtes toujours pas convaincus.

Comme de nombreux stand-uppers, il attrape si bien les absurdités et les paradoxes de l'être humain pour alimenter ses sketches. On peut citer -sans spoiler- celui qui commence sur le Brexit ou encore celui qui traite de l'expression "don't be a pussy".

Mais pour moi, le point d'orgue de ce spectacle correspond à tout le voyage en Écosse plein de digressions croustillantes. Dans ce passage, tout est réuni : le jeu d'acteur, les accents et la fusion entre anecdote innocente et sujet sérieux.

Malheureusement, ce spectacle n'est pas exempt de défauts. D'abord, la fin est assez abrupt et ne nous laisse pas le temps de savourer cette heure de rire, un petit speech de fin n'aurait pas été de trop. Vous me direz qu'il ne pouvait pas car le spectacle dure déjà plus d'1h et je vous répondrai qu'il aurait pu enlever une moitié de son dernier sketch sur la Russie car il y a trop d'exemples (attendus, en plus).

C'est d'ailleurs le seul problème global de ce special, Trevor Noah fait parfois trop durer avant sa chute ce qui a pour effet de casser le rythme et d'amoindrir la puissance de la chute. Mais c'est un défaut mineur comparé à toutes les qualités de ce special, hâte de m'atteler au prochain !

streaming film complet