Download in HD

L'Empereur de Paris

Film de Jean-Francois Richet Drame, historique et policier 1 h 50 min 19 décembre 2018

Avec Vincent Cassel, Freya Mavor, Denis Ménochet

Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s’être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des bas-fonds parisiens. Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l’ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d’un simple commerçant. Son passé le...

J'ai eu l'occasion de revoir hier soir ce film que j'avais beaucoup apprécié en 2018, c'était mon dernier film vu en salles, c'est d'autant plus curieux que j'ai opté pour un film français, ça devait faire carrément 20 ou 25 ans, voire plus que j'avais pas fait l'effort de me déplacer pour un film français, et pour que ça arrive, il fallait que ce soit ou un polar en béton ou une fresque historique, genre dans lequel la France a longtemps brillé autrefois. J'y allais confiant et j'ai eu raison car ça me réconcilie avec un certain cinéma français populaire mais ambitieux et soigné tel que je l'admirais quand j'étais gamin (les films historiques des années 60), enfin un vrai bon film français ! je crois qu'il n'y a plus que les films à costumes qui peuvent sauver notre cinéma, et quelques polars à la rigueur, car si je dois compter sur les films d'auteur qui généralement m'ennuient profondément par leurs sujets, et les comédies-bouses qu'on voit ces dernières années, je n'ai rien pour m'attirer en salles dans ce marasme cinématographique hexagonal. Bref j'ai assisté à un bon spectacle, proche de ce qu'on voyait aussi dans certains bons feuilletons populaires des années 70, le film n'a aucun mal à enfoncer l'horrible mouture de Pitof de 2003, ici on a un vrai héros, un Vidocq réel et non une sorte de fantôme qui erre dans des souterrains poussiéreux, c'est un vrai personnage bien campé par Cassel, acteur que d'ordinaire je n'admire pas, mais là, il est parfait et très charismatique. On a aussi de vrais décors (faut dire qu'en France, avec tous les châteaux et vieilles demeures qu'on a (j'y ai reconnu certains lieux du château de Fontainebleau comme la cour Ovale, et la galerie des Cerfs notamment). Malgré ça, Richet, fort d'un budget confortable de 22 millions d'euros, a opté avec un soin méticuleux pour des décors construits en extérieur (des rues de Paris, des places de marché, la reconstitution du canal de la Bièvre qui n'existe plus de nos jours), et pas d'effets numériques tout pourris, seulement quelques-uns mais pas envahissants. Sans oublier les costumes également superbes. On a aussi une vraie atmosphère et une bonne restitution du vieux Paris de 1809, et de bons acteurs, même si Luchini ne peut s'empêcher de faire du Luchini avec sa diction pénible. Surtout on a un personnage fascinant dont l'approche est respectée : il le valait bien ce François Vidocq, colporteur, soldat de la Révolution, saltimbanque, condamné au bagne, qui s'en évade pour ensuite rentrer en grâce et devenir indicateur de la police parisienne ; le plus incroyable c'est qu'il deviendra chef de la Sûreté de Paris. Pas étonnant qu'un tel destin ait inspiré Victor Hugo pour "les Misérables", Balzac ou Eugène Sue, et on peut dire que mis à part Harry Baur en 1911, George Sanders dans Scandale à Paris en 1946, et Claude Brasseur dans un célèbre feuilleton des années 70, il n'y avait pas de version moderne à la hauteur (j'exclue évidemment la bouse avec Depardieu). Voila donc une belle reconstitution historique qui n'a pas peur de voir grand, qui assume ses ambitions et qui modernise un héros vieux de 200 ans.

streaming film complet