Download in HD

Maquia

Long-métrage d'animation de Mari Okada Animation, drame et fantasy 1 h 55 min 24 février 2018

Avec Manaka Iwami, Miyu Irino, Yōko Hikasa

« Que se passerait-il si une personne solitaire rencontrerait une autre personne seule. » « L’histoire met en scène le contact entre les personnes qui ponctuent leur vie. Elle décrit aussi un drame humain qui fend le cœur tel que tout le monde l’a vécu à un moment donné. »

Première critique sur ce site donc je m'excuse par avance du fond et de la forme ainsi que pour le titre.

Maquia sortie en février 2018 au pays du Jipangu, voilà qu'il arrive dans nos salles (pour ceux qui ont de la chance) en ce mois d'Automne.

Le synopsis repose sur un peuple issue de légende appelé Iolphs qui cesse de vieillir au milieu de l'adolescence, nous retrouvons Maquia, jeune fille Iolph qui passe des journées aussi paisibles que solitaires à tisser une étoffe pour exprimer ses sentiments. Bien sûr, ce calme est vite rompue par des méchants à dos de dragons qui ont eu vent de l'immortalité du peuple et cherche donc de s'en emparer en capturant les femmes et détruisant le reste. Leilia, la matriarche du clan, est enlevée et les Iolphs dispersés ou tués. Maquia tant qu'a elle se retrouve abandonnée dans un environnement inconnue : le monde des humains et fait alors la rencontre d'Erial (ou « Ariel » ), un bébé humain récemment orphelin qu'elle décide d'adopter. S'ensuit alors l'évolution d'une 'mère' immortelle et d'un fils humain.

Bref, on retrouve les grands stéréotypes de l'animation nippones avec, cependant, un thème principal de l'amour mère-enfant encore peu exploité dans les films. D'autant plus, que l'on retrouve au scénario et à la réalisation Mari Okada (Ano Hana en autres) qui nous permet de nous rassurer sur l'écriture de l’œuvre ainsi que Kawai Kenji (ghost in the shell, Fate/stay night )en compositeur. Difficile donc de ne pas être allécher par cette équipe mais alors que vaut réellement ce film d'animation ?

Artistiquement : L'animation est dans l'ensemble bien réussie, les scènes de paysages sont variées et détaillées, les fonds régalent la rétine ( le ciel, la mer, la ville d'immeubles...), les scènes CGI sont bien intégrées; cependant, certaines scènes font tâches;

je pense notamment à celle du défilé avec le Renato blanc; j'ai trouvé celle-ci brouillon et mal intégrée.

Dommage.

OST : Alors là, notre Kawai Kenji nous régalent (encore) avec une musique qui délivrent une certaine charge émotionnelle . Au travers une variété d'instruments et de son qui lui sont propres, le compositeur réussit à renforcer les scènes anodines en scènes attendrissantes.

Scénario : La partie la plus délicate du film, nous avons une histoire construite sur l'amour et la relation maternelle; qui est ma foi; un sujet peu exploité encore de nos jours ( hormis avec le film les "enfants loups" bien sûr ♥ ). Néanmoins, le fait que le film se divise en plusieurs arcs des différents stade du "fils" avec un rythme assez effréné, réduit grandement l'attachement aux personnages. D'autant plus, que le film présente beaucoup de personnages et d'intrigues secondaires qui passent à la trappe (Leilia et Medmel, les Renatos et leur maladie, Diol, lang...), ce qui accentue une impression de vide et de gâchis à la fin. En continuant sur le rythme, certaines scènes manquent complètement de transitions ( Par exemple :

on passe d'une scène de "coiffure" lambda dans un endroit inconnue à une invasion !)

Malgré tout ces défauts, on retrouve l'écriture de Mari Okada et cela se ressent au travers d'un équilibre bien proportionné entre actions, comédie et émotions. Et ce dernier point est clairement atteint via la relation de nos protagonistes principales puis aboutie à son apogée lors des scènes finales qui ne laissera pas le public indifférent.

Conclusion : Nous avons un film d'animation qui divisera son public d'une part; dû je pense, à un scénario ciblé pour un public bien spécifique ( adulte et/ou parent),puis, d'autre part, le manque de fond sur certaines scènes nous amènent une certaine amertume en bouche surtout au vu du potentiel que le scénario aurait pu nous proposer ( Peut être dû au format film ?)

Cependant, le film se rattrape par une animation et une ost de haute qualité puis avec un thème original sur la relation d'une mère adoptive et fils qui est bien développé et satisfera les sentimentaux et amateurs de drama.

Note : 7/10

streaming film complet