Download in HD

The Man from Earth: Holocene

Film de Richard Schenkman Drame, science-fiction et aventure 1 h 38 min 10 juin 2017

Avec David Lee Smith, John Billingsley, Brittany Curran

14,000 year-old "Man from Earth" John Oldman, now teaching in northern California, realizes that not only is he finally starting to age, but four students have discovered his deepest secret, putting his life in grave danger and potentially destroying the world's most popular religion.

J'étais déjà parmi les grands admirateurs du 1er film, et alors que je craignais cette suite tardive autant qu'une séance chez le dentiste, au contraire j'ai été totalement conquis. John Oldman est donc devenu John Young et enseigne peinard en Californie, suivant toujours son plan d'installation, implantation, déménagement dès que ça se corse. Mais des élèves bien perspicaces vont petit a petit percer son secret et prendre contact avec son ancien collègue, déchu depuis lorsqu'il a tenté de publier l'histoire de John, Art Jenkins.

Fort heureusement, cette suite marche totalement dans les pas de son aîné. Il ne faut pas s'attendre à un film rythmé, à de l'action, a des effets spéciaux ou a de quelconques fulgurances visuelles a la mise en scène. L'intérêt est philosophique, anthropologique, religieux et écologique ; puisqu'il nous oblige, en nous plaçant dans la peau d'un homme ayant vécu 14000 ans, a porter un regard sur l'humanité entière, son histoire, son évolution, son oeuvre. Et forcément, ce regard nous force a être critique et prendre conscience de notre propre folie.

En clair, c'est d'une telle mélancolie que ça en devient émouvant, et le concept est si bien traité que ça en devient absolument passionnant a étudier. Alors bien sûr le concept est poussé assez loin, le coup de faire de John le vrai Jésus par exemple, est forcément un élément tellement gros qu'il a du en faire souffler certains, sauf qu'il a donné lieu à un débat passionnant dans le 1er film autour de ce que prône la religion par rapport à ce que les humains en ont fait. La continuité de ce débat se retrouve dans cette suite, avec la folie biblique d'un jeune chrétien, tellement obnubilé par la sainteté qu'il ne sait plus si John est le Christ, l'Antéchrist, ou juste un gros mytho.

Très beau aussi le thème écologique, a peine évoqué et pourtant qui transpire du film. La 1ère scène à l'aube des temps va dans ce sens. Mais surtout aussi de faire de John un solitaire nostalgique de la pure cambrousse, qui a besoin parfois de dormir dehors, qui ne supporte plus de bouffer du chimique, tout cela nous force a regarder le problème écologique non pas avec notre boussole contemporaine, mais avec le télescope d'un homme de cro-magnon. Et là aussi, le constat est sans appel. Bon aujourd'hui l'écologie et la nécessite de s'en préoccuper fait consensus (ou presque) mais c'était indispensable d'évoquer cela.

Et cette suite traite également des problèmes purement humains de la condition de John (sobrement et judicieusement campé par David Lee Smith, qui a ce mélange de tristesse et de sagesse). Ses étudiants, sa compagne, son ancien collègue déchu, son vieux copain Harry qui vient dire coucou... Ce film nous force a regarder tout ce qui fait les fondamentaux de notre vie en éliminant le facteur temps et c'est fascinant.

Le tout se conclut sur une scène post générique maxi-ouverte qui serait presque la seule fausse note du film à mes yeux, teasant une éventuelle séquelle en film ou série autour de l'affrontement entre John et un tueur qui aurait les mêmes facultés que lui. Mais je trouve qu'un telle suite s'éloignerait trop du concept original qui donne toute sa force à ce diptyque. Ce Man from Earth et sa suite Holocene, c'est l'histoire d'un homme, qui, en retirant le facteur temps de sa propre existence, prend conscience de l'inanité et de la dangerosité des êtres humains, portant dès lors un regard critique sur l'espèce entière, et contraint a mener une vie de fantôme permanent.

A voir absolument.

streaming film complet