Download in HD

Knights of the Damned

Film de Simon Wells Action, fantasy et Épouvante-horreur 1 h 24 min 25 septembre 2017

Avec Ross O'Hennessey, Ben Loyd-Holmes, Silvio Simac

The King has sent his best Knights to defeat the Dragon besieging his castle. Along their epic adventure they encounter malicious sirens, warrior women on a mission of revenge and an unstoppable army of the undead. Can they survive?

Knights of the Damned, un énième petit film de Med-Fan loin, très loin, d'être excellent ; à croire que c'est dans le cahier des charges de tous les film du genre.

Pour résumer l'histoire, nous avons quatre, enfin trois, chevaliers à la poursuite d'un dragon ayant attaqué pour une raison inexpliquée leur forteresse. Et durant leur poursuite, moult péripéties les attendent. No spoil davantage même si, tout est à peu près dit.

Bon... Alors, pour ne pas être trop répétitif dans la critique de ce genre de film, c'est-à-dire vraiment mauvais malgré quelques éléments assez surprenants (dans le bon sens du terme), nous dirons que côté histoire, c'est du vu, vu et revu et déjà vu : l'histoire de chevaliers et de dragons, c'est bon, on commence à connaître le scénario. C'est d'ailleurs ce qui caractérise, personnellement, la catégorie du Med-Fan (Médiéval-Fantastique) que je ne porte pas forcément dans mon cœur. Outre la présence récurrente de ces éléments, les quelques autres intrigues secondaires se révèlent, sur le coup peut-être intéressantes mais basculent rapidement dans le déjà vu (une fois de plus) et dans le banal absolu. A croire que tous les films de cette trempe doivent utiliser le même schéma narratif et les mêmes intrigues (personnellement, j'ai eu l'impression de revisionner Dragon Crusaders / Lords of the Dragon ; en un peu moins bien). Et malheureusement, en plus de ça, on s’ennuie assez facilement... Conclusion, pour l'histoire, faudra repasser...

Côté acteur, paraît-il que nous avons à faire à quelques figures de grands projets tel que la série Game of Thrones. Aussi pouvons nous nous questionner sur la présence de ces acteurs sur le plateau d'un film très moyen, si ce n'est carrément désastreux à certains moments. Ma foi... Pour ce qui est des personnages - embrayons là dessus - fort est de constater que leur éloquence fait plaisir à entendre, à ma grande surprise. En effet, si, à mon goût, le film est mauvais, les dialogues, dans leurs formes, m'ont aisément séduit par leurs réalismes et termes employés. Dans le fond cependant, c'est assez niais. Après, pour le jeu, nous avons quelque chose de plutôt correct même si certains personnages (la figure du prince entre autre) sont exagérément mal joués.

Pour les effets spéciaux... Bah, il ne faut pas s'attendre au film qui détrônera Le Seigneur des Anneaux. Comme d'habitude - malheureusement - nous avons des effets spéciaux vraiment très spéciaux : le dragon est moche même si il frôle le politiquement correct par certains angles de vue, les sirènes sont incroyablement mal représentées, les zombies sont juste marrants à observer, la réalisation nous propose des ralentis à vous les faire haïr, le sang est MON DIEU numérisé pour certains besoins, j'en passe et des pires. Je case cela dans les effets spéciaux même si cela peut se débattre : si, précédemment, j'ai déclaré que les dialogues, dans la forme, faisaient assez Moyen Age, alors pourquoi avoir utilisé pour décor (extérieur / intérieur) un château qui n'a rien à voir avec le Moyen Age (même si il est très beau), un village et un moulin qui m'ont l'air être des reproductions pour des visites touristiques et des "bars" pour les tavernes ? Et en parlant de tavernes, est-ce réellement une guitare moderne que vous avez collé dans les mains du troubadour ? Et pourquoi diable avez-vous décidé d'utiliser comme couleur de police le jaune pour habiller un texte de résumé que vous avez collé sur un fond marin ? On n'y voit quasiment rien ! Bref, passons...

Un petit mot sur les combats qui, en plus d'employer du sang numérique, sont mous et lents ! Couplés avec les ralentis d'enfer, les escarmouches deviennent un pur moment de bonheur à visionner (#ironie).

Pour les paysages, je dois avouer que l'on met tellement l'accent sur la nature que, malgré le cadre utilisé pour filmer ces espaces, ils finissent par avoir un certain charme.

Pour les musiques, si celle du début était intéressante, on part rapidement sur du grand n'importe quoi...

Pour résumer : ce film, malgré "énormément" de choses qu'il décide de bien faire, se plante magistralement et dès les trente premières secondes... D'après l'élément final, une suite est à prévoir. Bon... Je ne me voile pas la face et j'assume mes dires quand je prévois déjà la catastrophe que l'on va nous proposer. Ce film est mauvais, moche, chiant, lent même si l'on sent qu'il est réalisé et joué avec le cœur. Du moins, il y a une certaine passion derrière. Je ne peux recommander cependant ce film qui accumule de grossières erreurs dues, en partie, au petit budget ; c'est toujours le même problème : on a un petit budget mais on voit en beaucoup trop grand. Je vous laisse sur cette conclusion et n'oubliez surtout pas que la Fantasy nous appartient !

streaming film complet