Download in HD

Godzilla contre Destroyer

Film de Takao Okawara Fantastique 1 h 43 min 9 décembre 1995

Davantage que le dernier film de l'ère Heisei de Godzilla, le film s’évertue à porter un regard rétrospectif sur l’ensemble de la saga avant l’entrée d’une nouvelle série indépendante dans le troisième millénaire.

Le Tchernobyl ambulant

L’histoire commence avec une attaque de Godzilla sur la baie de Honk Kong. Toutefois, le roi des monstres semble affaibli comme en témoigne sa nouvelle apparence : sa peau, étrangement luminescente, rougeoie en rappelant les caractéristiques d’une lave en fusion. L’explication à ce phénomène est que Godzilla a atteint un niveau de dangerosité jamais égalé jusque-là. En effet, le célèbre monstre arrive à la fin de sa longue vie et son corps n’arrive plus à retenir les radiations, la source de toute sa force. Dans peu de temps, la température de la créature va grimper de façon inquiétante et provoquer une importante déflagration atomique qui réduira toute forme de vie à néant sur la Terre.

Il s’agit d’une situation qui s’engage, comme ce fut le cas du premier film de 1954, à élaborer une critique intelligente de l’orgueil de l’Homme. En effet, l’énergie atomique sottement employée par les Hommes a jadis ramené à la vie Godzilla tout en provoquant le retour de plusieurs monstres sur la Terre. Toutefois, les ravages de ces affrontements entre les créatures ne seront bientôt rien en comparaison d’une catastrophe bien plus grave. Lors de ce film, l’humanité paye encore de ses erreurs émises par sa foi envers les armes.

Godzilla contre le diable

Comme si la situation n’était pas encore assez dramatique, le monde doit faire face à l’arrivée d’un des plus célèbres et des plus puissants adversaires de Godzilla : Destroyah.

Ce monstre terrifiant, dont le design rappel le diable, est un assemblage de mutants nés par la contamination du Destructeur d’Oxygène. Pour rappel, dans le film de 1954 Godzilla est tué grâce à une nouvelle arme redoutable qui détruit toute forme de vie dans un certain rayon d’action. Son inventeur choisissait de mourir avec le seul exemplaire de son invention afin que l’humanité ne puisse pas en faire un mauvais usage. Mais par cette action, il ne permettra pas au monde de se défendre face à l’arrivée de nouveaux monstres dont un autre Godzilla. Renvoyant ainsi à la peur provoquée par l’atome, car le destructeur d’oxygène devenait la nouvelle arme absolue contre les monstres mais pouvait aussi être détourné de son usage principal pour faire la guerre.

A la manière de Godzilla en conséquence de l’arme atomique, Destroyah incarne la conséquence du destructeur d’oxygène. Par son utilisation, des mutants cauchemardesques sont nés et se sont assemblés pour devenir Destroyah. De cette façon, le film dénonce l'usage d'armes polluantes, qui provoquent, à long terme, des catastrophes écologiques.

Œuvre hommage

Godzilla vs Destroyah incarne un retour aux sources et adopte la même ambiance émise par le classique de Honda. Les références au Godzilla original sont donc nombreuses afin de proposer un hommage à celui-ci. Ces références sont souvent représentées par des retours ou des allusions liés à d’illustres personnages : Emiko Yamane pour une apparition, mais aussi l’arrivée de nouveaux membres de la famille Yamane. Il faut dire qu’à l’époque du tournage du film, la plupart du casting originel était alors décédé. Mais la plus belle référence reste l’utilisation de plusieurs flashbacks pour présenter à nouveau le rôle central du Docteur Serizawa dans le premier film.

Il s’agit aussi de rendre le contexte du film symbolique, car la mort du premier Godzilla pour le film de 1954 avec le destructeur d’oxygène a aussi provoqué cinquante ans plus tard la naissance du dernier monstre à affronter pour le Godzilla majoritaire de la saga.

Le roi est mort, vive le roi !

A la manière du classique de 1954, Godzilla contre Destroyah offre une œuvre aux intentions rigoureuses et au message environnementaliste appuyé. Une digne fin pour le roi des monstres qui conclut le long règne d’une saga culte.

Heureusement, tout cela n'empêcha pas un nouveau Godzilla de refaire surface pour une nouvelle série de films. L’occasion de faire entrer comme il se doit le roi des monstres dans le troisième millénaire avec Godzilla 2000.

streaming film complet