Download in HD

Mémorable

Court-métrage d'animation de Bruno Collet Drame 12 min 11 juin 2019

Avec André Wilms et Dominique Reymond

Depuis peu, Louis, artiste peintre, et sa femme Michelle vivent d'étranges événements. L'univers qui les entoure semble en mutation. Lentement, les meubles, les objets, des personnes perdent de leur réalisme. Ils se déstructurent, parfois se délitent.

On peut reprocher à l'animation de jamais trop se renouveler. Que ce soit dans sa forme, dans son format, et il y a bien une animation qui a été délaissé depuis ces dernières années, c'est le stop motion. Si l'on a ces derniers temps un renouveau du cinéma d'animation en stop motion, il faut bien avouer que même en ce temps de développement intense avec des œuvres comme L'Ile aux chiens qui arrivent à attirer un grand public (et encore le nom de Wes Anderson à la réalisation a quand même aidé le film à s'assurer un public cinéphile qui pourront porter le film au grand public) après le succès des films Wallace et Gromit qui ont été les points d'orgues de l'histoire du stop motion, le stop motion est au point mort car représenter que par 3 réalisateurs à l'heure actuel: Wes Anderson, Nick park (Wallace et gromit, shawn le mouton), et Travis Knight. Ce dernier est l'un des derniers à vouloir produire des films d'animation stop motion avec énormément d'ambition. Wes Anderson et Nick Park aussi en soit mais Wes Anderson n'a pas pour vocation de travailler exclusivement dans l'animation, et Nick Park a beau avoir une patte reconnaissable, on peut pas dire que c'est avec Shawn le mouton la ferme contre attaque qu'il réinvente l'animation et qu'il propose un travail d'animation et filmique qui vaille le coup d'être souligné. Le fait est que Travis Knight est l'un des seuls à proposer de la stop motion ambitieuse et gigantesque, mais pas tant un film d'animation de qualité, et pour les septiques qui verraient une objection à dire que Travis Knight ne fait pas de films d'animations de qualités, je vous invite alors à aller perdre votre âme devant Monsieur Link ou encore Kugo et l'armure magique qui sont d'un original absent et d'un emmerde à tout épreuve, beau dans son aspect mais pas assez pour combler une histoire déjà vu un nombre incalculable de fois et non renouvelé pour au final nous servir ce qui ressemble à une copie discount d'un film que t'as déjà vu 100 fois en mieux avec une animation qui, quoi que belle, ralenti un film déjà chiant à en crever. De ça on a envie de déprimer et se dire qu'il n'y a plus aucun issue à l'animation stop motion. Que c'est beau mais que le médium crée un frein à l'action et au mouvement de par la manipulation de la patte à modelé qui est trop laborieuse pour des scènes avec trop de mouvements. Cependant il reste un espoir: la nouvelle génération, et cette nouvelle génération se trouve dans les court métrage d'animation. Chaque réalisateur qui débutent commencent par des court métrages, parfois des pilotes pour des futurs projets de long métrage, mais tous se ruent vers le court métrage car plus simple pour montrer l'étendu de son talent et prouver son niveau à la profession en un film qui saurait aller à l'essentielle. Alors quand je vois qu'un film français en stop motion à l'aspect original gagne le crystal du meilleur court métrage à Annecy, et que celui ci part en pole position pour remporté l'Oscar du meilleur court métrage d'animation, il y avait quoi m'intriguer, et au visionnage du film on ne peut que dire une chose: On est face à l'avenir de l'animation stop motion et du cinéma d'animation en général. Ce film est magnifique. L'aspect peinture/patte à modelé épaisse peut faire peur, mais celle ci est surtout utiliser pour les objets avec lequel Louis va interagir pour mettre en avant l'état du personnage. L'animation est justifié par l'univers fantastique et dramatique où nous plonge le film, entre pure drame français et film lunatique, voire surréaliste mettant en avant des sentiments que l'on voit peu dans le cinéma actuellement. On retrouve énormément de référence à l'art et à la peinture avec des plans, surtout ceux en extérieur avec des clins d’œils à Van Gogh ou encore Dali, où le monde va tourner et va faire plus qu'un avec l'univers artistique de Louis qui devient son seul moyen d'expression et de compréhension du monde. Le film, de par son médium et son matériel de base, est mille fois plus beau que certains films d'animations qui veulent travailler l'animation au détriment d'un propos de fond car ici, l'imperfection devient un atout pour s'attacher au personnage, pour raconter quelque chose et avoir un propos fort. Évidemment cette beauté a des limites par moment et l'on peut déplorer quelques erreurs d'acting du côté des personnages qui n'arrivent parfois pas à retranscrire des émotions ou même de la vie (et ainsi dépasser le cadre de la marionnette pour devenir de vrais acteurs) et sonnent faux dans de très court plan qui font sortir du film, mais on a là un court métrage d'une beauté sans limite avec une poésie folle, et rien que pour ça on est prêt à le pardonner. Le casting vocal est excellent. Trop peu connu pour qu'on puisse reconnaitre qui que ce soit mais en même temps assez doué et reconnaissable pour distinguer leurs interprétations du reste de ce qu'on a pu voir auparavant, les acteurs sont investi à 100% et André Wilms est excellent dans le rôle principale. Les musiques sont top et l'histoire est prenante quoi que tirant trop en longueur par moment avec un schéma pouvant être trop répétitif sur 10 minute de film. Mise à part ça foncé voir ce film. C'est une bombe qui mérite qu'on s'y attarde.

17,5/20

Faites vous un avis constructif et n’hésitez pas à le partager. De mon côté je le respecterai s'il est en désaccord avec le miens mais je le respecterai encore plus si vous de vôtre côté vous respectez mon avis.

streaming film complet