Download in HD

La Vie de Galilée

Spectacle de Eric Ruf, Bertolt Brecht et Christian Lacroix 2 h 25 min 19 novembre 2019

"Près de trente ans après la dernière mise en scène de « La Vie de Galilée » à la Comédie-Française, Éric Ruf s’empare de cette pièce de troupe et dresse le portrait d’un homme navigant sans cesse entre l’obscurantisme et la lumière, incarnation des paradoxes de l’esprit. « Aujourd’hui, dix...

"Je vous l'avais bien dit que j'étais malade" écrit sur une tombe. (Encore un mini Galilée qui avait raison contre tous?)

____Biopic partiel de Galilée, vu et découvert grâce à France 2 en Juin 2020. Avec Herve Pierre en Galilée, de sa jeunesse à la vieillesse (acteur qui ressemble à un Kevin Spacey Français?). Philippe Torreton tourne cette même année avec sa version.

____Cette pièce est un bel hommage à tous ces gens qui ont raison mais sont bafoués et moqués par des puissants. Parfois même par des intelligents. Sur SC , dans leur famille, dans leur entreprise, en économie, en médecine, en sexologie et ailleurs etc.

___En très très, très très gros, c'est l'histoire d'un scientifique qui avait raison contre une dictature mais par peur physique de la douleur et torture, il n'a pas pu être Jean Moulin. Il est donc devenu un autre Zelig (l'homme-caméléon de Woody Allen), en leur disant ce qu'ils voulaient entendre. Mais a fini en fait en un autre Tony Stark, lorsqu'il est enfermé et surveillé dans sa cave, prétendant travailler pour ses géôliers mais secrètement préparant sa survie et postérité.

J'ai parfois fait partie des conspueurs et moqueurs de divers Galilées dans divers domaines (en science, bien sûr, mais aussi économie, finance et autres lanceurs d'alerte sociaux): "Boohoo, you poor victim" je disais et ricanais sans doute avec les autres. Je pense par exemple aux premiers qui sont venus me parler "d'un système d'écoute et surveillance mondiales couvrant et enregistrant toutes nos conversations". J'en riais. Le système Echelon est désormais reconnu. Même de moi. Je ricanais surtout quand quelque chose me gênait et allait contre ce dont pourtant j'étais certain. A ce sujet j'aime bien la citation à la fin de 'The Big Short' d'Adam McKay:

"Ce n'est pas ce que vous ne savez pas qui vous pose problème. C'est ce que vous savez avec tant de certitude ...et qui n'est pas vrai." (Mark Twain)

De mécontentement, je tordais aussi souvent de la bouche et des fesses sur des poufs colorés:

"Dérangés dans leur béatitude, ils se sont tordus sur leurs fauteuils comme des vermicules coupés en quatre par la bêche du laboureur". (tiré des 'Snobs' d'un Anatole Claveau et ses 'Sermons laïques',1898, selon wiki)

Je ne suis pas le seul négligeant de Galilées récents. Par exemple, dans un documentaire sur les trous noirs, l'astrophysicienne Janna Levin me disait qu'encore récemment des mandarins scientifiques puissants et intelligents conspuaient encore dans les années 80 les jeunes astronomes et mathématiciens en contestant l'existence même des trous noirs, en parlant d'une "mode Californienne". A tort. Jusqu'à ce qu'ils les voient. Comme Thomas dans la Bible, qui a besoin de doigter la blessure du Christ pour la croire, nombreux sont ceux qui ont en effet besoin de voir pour croire (notamment de voir des vidéos pour croire dans l'existence même du racisme ou du clitoris). D'ailleurs avec les nouvelles techniques de truquages d'images vidéo même en direct permettant de faire dire ce qu'on veut à l'individu filmé, la preuve par l'image deviendra hélas encore moins certaine (cf. Deepfake). Les nouveaux Galilées vont encore plus en baver.

Bref je mangeais du Galilée à chaque épisode ricanant et hilare condescendant et suffisant de Quotidien, mon Charlie Hebdo ou les abonnements professionnels du sacro-saint L'Expansion ou autres matinales de radios Françaises. (En zappant habilement, on peut écouter Dominique Seux le matin sur France Inter puis François Fantomas Lenglet sur RTL: c'est bien organisé cette coincidence de pouvoir entendre les deux (ces anti Galilées en économie règlent au moins la question de "que faire de son erection matinale").

____La Vie de Galilée est aussi à voir pour le monologue final sur ses erreurs et les bienfaits de la science (Je ne le trouve pas sur internet mais j'aimais alors mieux la pièce et il m'a donné envie de revoir son début où j'étais moins ému). Et ce monologue final fait aussi le lien avec l'économie et la vie quotidienne:

"Le combat pour rendre le ciel mesurable est gagné à cause du doute. A cause de la foi, le combat de la ménagère romaine pour son lait sera encore et toujours perdu".

Tout le début m'est apparu assez lent car je ne savais pas où ça allait. Je le reverrai maintenant que je connais le tout. Les dialogues entre Galilée et son disciple dans la première partie m'ont quand même rappelé avec grand plaisir mes BDs de 'Léonard' dont le souffre-douleur Basile en prend aussi plein la tronche. Ici, le disciple (Jean Chevalier), comme tout bon assistant, pose de bonnes questions qui aident Galilée.

___En encore plus que très très très gros: ce scientifique avait raison sur un sujet, il l'explique, les scientifiques du Grand Chef lui donnent même raison dans un premier temps. Mais le Grand Chef veut qu'il change quand même d'avis en le forçant à se contredire par la menace et des pots-de-vin (et des pots de nourritures; littéralement car le savant craint pour son train de vie et confort alimentaire). Le savant s'exécute pour éviter d'être exécuté, puis est exilé dans le confort alimentaire mais en permanence sous La Surveillance des Gardiens de l'Opinion du Chef. Où même si craignant la menace physique et se gavant de pots-de-vin, de pots de saindoux et de pâtés, notre scientifique travaille en secret sur sa théorie. Comme Tony Stark dans 'Ironman' aux mains d'autres djihadistes, qui a continué à travailler sur lui. Galilée a continué dans sa grotte isolée aussi à préparer son explosion. Dans la mise en scène d'Eric Ruf, il est filmé à l'aide de bougies comme au fond d'une grotte (de Platon?) (Je ne savais pas que les scientifiques du Vatican avaient de suite donné raison à Galilée: __(1616: le collègium Romanium??du Vatican) "confirme les découvertes de Galilée" notamment leur "Père Clavius"? Les récalcitrants sont les "théologiens"?...un peu comme de nos jours au sein de l'Université al-Azhar donc?).

"Fais attention à toi en traversant l'Allemagne, la vérité sous le manteau." (Galilée dit cela à son ancien disciple qui vient de décider de transporter les recherches controversées écrites en secret par son ex maitre en qui il avait perdu la foi et le respect un temps). Mais je vois que ce Brecht a commencé à écrire cela en 1938/1939. Donc il fait sans doute allusion aux mensonges des nazis. Ici, il le dit juste éclairé par quelques bougies à la 'Barry Lyndon' de Kubrick, mais qui me rappellent aussi surtout une cave, une cache juive ou 'Le temps du loup' d'Haneke.

____Pour un vrai résumé, ce lien amène à celui d'un Philippe Lavergne.

____Cette pièce me revient depuis en tête assez souvent, surtout en écoutant les infos. "Je ne vis plus trop pareil". Peu de temps après l'avoir vue, je tombe sur une interview en direct d'Olivier Py: _(Je veux faire du théâtre) "qui raccommode l'unité perdue". (Comme (Claude Regy, mort cette année, et Frank Castorf parlent de) "l'ambition spirituelle du théâtre", "la transcendance": "il veut que quelque chose nous saute dessus et nous empêche de continuer à vivre comme on vivait avant de voir la pièce".

____Voir pour croire. Encore faut-il déjà rien que vouloir regarder ou écouter. Mes scènes favorites sont quand les Gardiens de le Révolution Chrétienne refusent même de regarder dans la lunette de Galilée ou quand le Prince refuse même de prendre le livre. La peur de savoir. L'obstination et mauvaise foi.

"Ceux qui ne voient le pain que sur leur table, ne veulent pas savoir comment. Cette racaille préfère remercier Dieu que le boulanger."

"L'autorité d'Aristote (l'expert de l'époque) est un chose, mais la réalité des faits en est une autre."

____Je découvre, si c'est vrai, que Galilée est une sorte de 'copy comic' car je ne savais pas qu'il aurait volé l'idée de forte lunette astronomique: il l'aurait présentée comme son invention en la faisant payée une fortune à son mécène ignare qui découvrira qu'elles sont légion et moins chères ailleurs...sans doute un ancêtre de notaire ou d'Edouard Leclerc.

"Des hommes de science intimidés par des hommes de pouvoir." m'a aussi rappelé les infos actuelles. Comme une allusion au covid: __(un expert dit ): "La faculté de médecine déclare qu'il est EXCLU que les affectations de la ville sont des cas de peste." "Les miasmes mourraient de froid par de telles températures qui règnent en ce moment. Le pire dans ces situations est de céder à la panique." __(10 minutes tard, une domestique en larmes vient prévenir): "Le couvent a fermé, il y a 5 cas de peste... (...plus tard les docteurs portant masque agitent violemment dans les rues des crécelles) "pour repousser par le bruit les nuages de miasmes".

streaming film complet