Download in HD

Ava

Film de Tate Taylor Action, thriller et drame 1 h 36 min 25 septembre 2020

Avec Jessica Chastain, John Malkovich, Common

Une femme assassin du nom d'Ava travaille pour une importante organisation secrète. Au cours d'une mission, les choses se passent mal, et Ava est contrainte de lutter pour sa propre survie.

De prime abord, ce thriller semble banal et anodin. Une tueuse à gages professionnelle, des contrats et des trahisons. Sur ce pan là en effet, rien de bien renversant ou qui n’ait pas été déjà vu (et en mieux) ailleurs (avec par exemple « Atomic Blonde » bien plus fun et impressionnant niveau action ou encore « Salt »). Mais de voir que Jessica Chastain est en tête d’affiche et qu’elle produit le film, que Tate Taylor est à la réalisation (le très beau « La couleur des sentiments » mais aussi le moins réussi « Ma » il faut l’avouer) et que John Malkovich et Colin Farrell sont au casting, nous met la puce à l’oreille : tout ce beau monde n’a pas signé pour « Ava » si c’était juste un suspense de série B vu et revu que n’importe quel tâcheron pourrait pondre pour une plate-forme de streaming. Et on a raison car le film sort du lot et s’avère plaisant mais pour des raisons plus étonnantes.

Tout ce qui différencie « Ava » du tout-venant des thrillers, des films d’espionnage ou des films d’action au féminin à la mode en ce moment vient de la caractérisation de ses protagonistes et notamment de son personnage principal éponyme. Il est rare de voir la psychologie des différents rôles d’un film de ce genre aussi approfondie. Attention, nous ne sommes pas non plus dans une œuvre introspective sur le métier de tueuse en série mais le long-métrage le présente sous d’autres angles plus rares et bienvenus. Par le prisme de la famille, celui de la relation amoureuse ou encore celui de la relation entre un mentor et son élève. C’est réussi sur ce point et cela donne une certaine profondeur insoupçonnable en premier lieu à ce film qui s’apparentait au début à un simple divertissement dirigé vers l’action. Ce sont les rapports entre Ava et sa mère qui sont le plus réussis et qui culminent lors d’une confrontation apaisée et émouvante durant une partie de cartes. Les seconds rôles sont aussi bien plus fouillés qu’à l’accoutumée et pas caricaturaux (on pense notamment à Toni la patronne de club).

Le scénario a réussi à tisser un canevas émotionnel fort et prégnant autour du personnage principal, ce qui met bien en exergue les conséquences de son métier sur sa famille, son passé et ses proches en général. Mais « Ava » n’en oublie pas pour autant l’action avec quelques scènes de combat bien senties et distrayantes à défaut d’être révolutionnaires. On a déjà vu mieux ailleurs comme dit précédemment et pas sûr que Taylor soit le meilleur cinéaste pour filmer ce genre de séquences mais il se rattrape sur le versant plus intime, on ne lui en voudra donc pas. La scène en Arabie Saoudite est la plus réussie et on apprécie aussi que la confrontation finale entre Chastain et Farrell sorte un peu des sentiers battus, tout comme cette conclusion en points de suspension qui s’éloigne du happy-end de rigueur. En somme, un bon petit thriller plus original qu’il n’y parait et qui divertit sans problème et sans aucun temps mort. Quant à Jessica Chastain, elle assure autant que Charlize Theron ou Milla Jovovich pour ne citer qu’elles en action girl.

Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

streaming film complet