Download in HD

Dorohedoro

Anime de Hayashi Yuuichirou et Kyu Hayashida (Q Hayashida) Action, fantasy, seinen 1 saison (en cours) Tokyo MX 25 min 12 janvier 2020

Dans un futur post-apocalyptique, deux populations complètement différentes se côtoient dans un univers lugubre et glauque. Dans le monde des « mages », ceux-ci ont la faculté de faire apparaître des passages et s'adonnent aux plaisirs de la mutation sur des cobayes, qui vivent à « Hole », repère des malheureuses victimes mutilées. Caïman, qui n'a pas toujours vécu avec une tête de lézard, raffole des gyozas de son amie Nikaidô et recherche par tous les moyens, à retrouver celui qui est à l'origine de son aspect actuel. Atout majeur à son avantage, il reste insensible à la magie des « mages », ce qui ne plaît absolument pas à ceux-ci

Nous suivons Caïman, qui ne se souvient de rien avant sa transmutation en Homme-Lézard par un utilisateur de magie.

Il voue sa vie à la recherche du mage responsable de son état, et se lance avec l’aide de son amie, Nikaido, sur les traces des utilisateurs de magie vivant à Hole, repère des malheureuses victimes mutilées.

Cependant sa nouvelle condition lui apporte un avantage majeur contre ses ennemis; il est insensible à la magie…

Quand on connait le manga, on a des raisons d'être soucieux : comment rendre en anime la folie / le gore / la noirceur gothico-grotesque mais aussi la poésie de Dorohedoro ? On a quand même à faire à un univers très particulier, qui mêle le burlesque et le gore, et où s'affrontent des mages impitoyables, des tueurs sanguinaires et un homme-lézard amnésique bouffeur de ghiozas... Et il suffit d'un nuage de fumée pour passer d'une cité-poubelle décatie à l'univers des mages, une sorte de Satan aux pays des Merveilles fascinant au-dessus duquel plane des démons en bretelles.

Après avoir vu les deux premiers épisodes, je suis plutôt confiant : très fidèle au manga, jusque dans les détails, l'anime sait jouer du montage, des voix, des couleurs, et d'une bande-son déjantée, pour incarner les mages, insuffler aux combats de Shin et Noi toute l'horreur et la drôlerie qu'ils méritent, et animer les cauchemars de Hole.

Presque trop fidèle, l'adaptation pourrait même risquer de ne pas assez surprendre ceux qui connaissent bien l'oeuvre originale. Mais l'esprit de l'univers dingo de Q Hayashida est bien là. Et quel plaisir de voir Caïman et Nikaïdo partir à l'assaut... Encore !

streaming film complet